Comic-Shop : La PCE

PCE 2013

Bonjour et bienvenue dans cette toute nouvelle section, dédiée aux comics. Comme vous l'avez certainement remarqué, le nombre d'adaptations de comics est croissant. Qu'il s'agisse du genre purement super-héroïque (à l'instar de Man of Steel ou Thor : Le Monde des Ténèbres) ou tout simplement d'une histoire ayant ce support là (R.I.P.D.), ces adaptations sont légions.

Dans cette section, nous parlerons donc de comics, mais plus particulièrement de comics ayant un rapport minimum avec l'univers cinématographique. Il pourra ainsi s'agir du support d'origine (Kick-Ass), de comics issus du milieu cinématographique (Django Unchained) ou tout simplement de comics qui feraient une bonne adaptation cinématographique (Superior) ou télévisuelle (Tony Chu).

Ce premier numéro sera hors-série. Etrange façon de commencer certes, mais il semble évident que la Paris Comics Expo, cette convention lancée il y a quelques semaines, était le meilleur fer de lance pour lancer cette nouvelle rubrique.

Tout d'abord, qu'est-ce que la Paris Comics Expo. C'est une convention dédiée à l'univers du comics et par extension à la science-fiction de manière générale. Ainsi, il n'y a rien de surprenant à croiser des rayons dédiés à Marvel, DC ou à Ghostbusters. La première édition a eu lieu l'année dernière, à l'espace Champerret et une agréable aura entourait le festival. Plutôt que des pseudos-fans présents, comme on peut en voir à l'hérétique Comic-Con France (qui n'est qu'une mini-extension de la Japan Expo), une réelle atmosphère de connaisseur se ressentait. Avec notamment une master-Class de Dave Gibbons, coloriste de Watchmen, ou la présence du Frenchy Olivier Coipel (House of M), les fans avaient de quoi passer une bonne journée. Car si les allées étaient très étroites, les différents commerçants étaient très sympathiques et de réels connaisseurs. Le concours de Cosplay sympathique et si l'ensemble des conférences souffraient d'un souci de son, elles étaient très intéressantes.

Cette année, deuxième édition de la PCE. Si le lieu est resté le même, c'est un hall plus grand qui a accueilli les fans. Plus de conférences, plus de stands, plus d'animations, la PCE a réellement visé plus grand cette année. Les bonnes occasions se trouvent à chaque endroit avec des ouvrages bradés, avec aussi bien des opus récents, que des livres plus anciens, à l'époque des Strange. Panini Comics et Urban Comics ont tous les deux vus les choses en grand. Chez Panini, un Thor géant surplombait le stand et tous les opus du mois de décembre étaient déjà disponibles, qu'il s'agisse des kiosques ou de la librairie.Une lithographie ou un tee-shirt étaient offerts pour 50€ d'achats, ou en négociant auprès de la sympathique hôte de caisse. Même chose chez Urban, qui offrait un masque des hiboux pour chaque achats.

PCE 2013

Au niveau des conférences, on alliait les présentations intéressantes - les 75 ans de Superman, 50ans d'X-Men, Thor : humain/dieu/Extra-terrestre? - et les moins intéressantes. Les animations, peu nombreuses étaient sympathiques. Un blind-test pointu ou un quizz visuel bien trop facile. Le concours de Cosplay était cependant assez décevant. Là où un affrontement Avengers vs X-Men était annoncé, peu de personnes étaient venus habillés comme membre de l'une des deux équipes. Même chose le dimanche, où le thème était centré sur DC. Cependant, au dela de cette déception le niveau était assez haut, avec du Star Wars, du Resident Evil, ou un Terminator plus vrai que nature.

Lors de la PCE, nous avons pu, grâce à comicsystems.fr, interviewer deux dessinateurs de Marvel, Frank Cho (Savage Wolverine) et Humbero Ramos (Superior Spider-Man). Ces interviews sont lisibles ici. Le premier est très grivois mais très sympathique, tandis que le second est plus sobre, mais plus bavard. Ces rencontres très enrichissantes ont permis de voir les artistes sous un nouveau jour, alors qu'ils enchaînaient les dédicaces. Au niveau des invités, David Prowse, l'homme sous le costume de Dark Vador, ou Jonathan Rhys-Davis (Gimli dans la SDA) étaient présents et très accessibles.

Humberto Ramos

Cette année, la PCE a réussi à concrétiser ce qui a été mis en place l'année dernière : une convention faite pour les fans, mais accessibles à tous. Cependant, le conférences sont peu nombreuses et pas forcément intéressantes. En proposer plus serait un bon moyen de faire de la PCE cette réunion incontournable pour les amateurs de comics.