Comic-Shop : Sin City, J'ai Tué Pour Elle

Sin City J'ai Tué pour elle Frank MillerLe film Sin City sorti en 2005 à permis à beaucoup de découvrir l'univers de Frank Miller. A l'occasion d'un nouvel opus de l'univers, retour sur "J'ai tué pour elle", histoire centrale du film.

L'auteur, le dessinateur : Frank Miller a d'abord écrit des scripts pour Hollywood (Robocop 2) avant de se lancer dans les comics. Il a aussi écrit 300, dont vous pouvez lire la review ici

Accessibilité : très accessibles les histoires de sin city sont indépendantes les unes des autres. Seule la chronologie (avant The Hard Goodbye) doit être connu, qui explique la présence de Marv.

Critique : grâce à une histoire maîtrisée et aux divers rebondissements, j'ai tué pour elle se lit très rapidement et sans aucune difficulté. Les personnages sont facilement identifiables et s'insèrent logiquement dans le récit.

Les dessins sont très réussis, des lors que l'on s'habitue au style de Miller. L'action est facilement identifiable et ne nuit jamais à la compréhension du tout. L'agencement permet aisément de mettre en avant les pensées du protagoniste sans pour autant gêner la lecture

Cinéma vs. Comics : si le comics à servi de storyboard au film, le support d'origine est bien meilleur, puisqu'il met en place nombre d'éléments qui permettent à l'histoire d'avoir plus de consistance. Le film parti bien creux en comparaison du comics, et c'est bien dommage puisque les 3 histoires du premier film collait très fidèlement au support d'origine.

Captain America Winter Soldier Brubaker

J'ai tué pour elle est véritablement à lire. Que ce soit pour les amateurs de comics ou les personnes appréciant l'univers du film.

Sin City volume 2 : J'ai tué pour elle
Ecrit et dessiné par : Frank Miller

Edité chez Rackham

Prix : 20€


Synopsis: Situé chronologiquement avant les faits racontés dans The hard goodbye, J’ai tué pour elle est l’épisode de Sin City qui colle de plus près à la tradition du roman hard-boiled : jolies filles, belles voitures, corruption, sensation de danger imminent… Au centre du récit, Ava Lord, belle et terrible mante religieuse, tue et dévore tous ceux qui s’approchent trop d’elle. En toile de fond – toujours enveloppée par une atmosphère violente et oppressante – Basin City, la ville du péché, ses bas fonds et ses beaux quartiers, ses criminels et ses flics pourris.