Comic-Shop : Paris Comics Expo 2014

PCE 2014

La section Comic-Shop a aujourd'hui un an, et son premier numéro concernait l'édition 2013 de la PCE (Paris Comics Expo). Alors que la Comic-Con va être un concurrent direct l'année prochaine, la PCE avait tout intérêt à miser sur le plaisir des fans afin de maintenir sa réputation et tenter de pouvoir faire face à la grosse machine qu'est le Comic-Con, d'autant que l'édition parisienne a de grandes ambitions.

Pari réussi?

Ce qui aura énormément fait parler en amont de la convention concerne les artistes. Plutôt que de les faire travailler à la chaîne et de faire profiter une poignée de chanceux, la PCE s'est aligné sur un format américain : les dessins sont désormais payants, même si pour plusieurs artistes des dédicaces gratuites étaient possibles. Une décision plus respectueuse pour les artistes. L'un des inconvénients, c'est qu'il était difficile de savoir quand les artistes sont disponibles pour une simple signature (gratuite), une commission ou des dessins gratuits. Une bonne idée, mais qui a eu des soucis dans sa mise en pratique, on espère que la prochaine édition sera mieux adaptée à ce niveau là.

Au niveau des stands, là aussi, il y a de quoi satisfaire tout le monde. Les amateurs de comics trouveront sans souci la plupart des ouvrages qu'ils cherchent, avec des promotions dans plusieurs stands très attractives : certaines oeuvres vendues 30€ neuves peuvent trouver preneur pour 10€, là où d'autres sont difficilement trouvables. On regrettera que certains commerces proposent des ouvrages à des prix exhorbitants. Les vendeurs sont de réels connaisseurs et il est très facile de discuter avec eux, tout comme le public, avec qui notre équipe a eu la possibilité de discuter à plusieurs reprises sur divers sujets.

Au delà des vendeurs de comics et des artistes, on pouvait aussi trouver divers stands visant à proposer des activités non payantes : un véhicule de Jurassic Park ainsi qu'un dinosaure animé, un stand de fans de Ghostbusters ou encore un atelier de construction de R2-D2. Les cosplayeurs étaient bien entendus présents, avec certains particulièrement bluffants. Qu'il s'agisse de Batman Steampunk ou de personnages de l'univers de Bioshock, des amateurs de toute l'Europe sont venus, démontrant la portée croissante de la convention. (attention, un membre de la rédaction se cache dans la photo)

PCE 2014 cosplay batman spiderman mask

Les conférences étaient dans l'ensemble très intéressantes, notamment celle sur les super-vilains dans les comics. Cependant, avec le stand R2 Builders accolée à la salle de conférence, les conférenciers avaient souvent des soucis de son, gênants aussi pour le public. Difficile de parler ou d'écouter lorsque les thèmes musicaux de Star Wars sonnent à côté. S'il est appréciable que les conférences ne se situent pas à côté du podium, on regrette que la salle ne soit pas complètement fermée, permettant une meilleure expérience sonore pour les amateurs de conférences. Le podium était bien pauvre cette année. Là où l'on pouvait trouver différents jeux (blind-test du geek ou jeux visuels) toute la journée, la scène n'a réellement été mise en avant que lors du concours cosplay.

Il est important de noter parmi les désagréments du festival, le traitement qu'a subit notre équipe en amont de la convention. Absence de réponse aux mails, mensonges ou encore réponses tardives (après le festival). Une grande déception pour notre blog qui a défendu la PCE à plusieurs reprises.

Humberto Ramos

Une nouvelle édition réussie pour la PCE, malgré différents soucis essentiellement mineurs. La visite complète se fait en 3/4 heures et par son ambiance très fans, la PCE continue sur sa lancée de festival incontournable. Reste à voir comment la convention s'en sortira l'année prochaine après le Comic-Con.