[Critique] The Raid 2

The Raid 2 2014

L'histoire de The Raid 2 est intimement liée à celle du premier. Le réalisateur voulait en effet que The Raid 2 soit le premier opus d'une saga. Face à des studios assez frileux, il offre une version moins coûteuse visant à donner une idée à ces studios le potentiel qu'un tel film peut avoir. The Raid est un succès et ce qui devait être un premier opus devient le second d'une saga qui a de fortes chances de rester cultes dans les prochaines années...

Attention, comme le premier opus, la violence et la brutalité de certaines scènes risquent de marquer les personnes non-averties.

Là où le premier film était un huis-clos aux ambitions limitées par le lieu, on se retrouve à présent avec un film dans un monde ouvert, offrant des possibilités de mises en scènes nombreuses. De ce fait, ce nouvel opus ne fait pas que réitérer l'exploit du premier opus : il gagne en puissance en n'hésitant pas à mettre en place aussi bien des combats impliquant un nombre important de personnages que des courses poursuites.

C'est d'ailleurs l'une des preuves du talent de Gareth Evans, son habilité à filmer tout type de scènes... Notons notamment un long plan-séquence incroyable au début du film, qui sert d'ailleurs à poser l'ambiance du film : froide et violente. Les nombreux figurants sont impliqués dans le film et la caméra se déplace aisément au milieu des nombreux affrontements avec une caméra posée qui permet d'encore mieux apprécier l'ensemble des chorégraphies. Un making-of sur cette scène sera d'ailleurs très intéressant, tant le tout a du nécessitant répétition et surtout une ingéniosité pour réussir à exploser un crâne sans pour autant passer par le montage et un éventuel contre-champ...

Alors que le premier film se voyait doté d'un scénario assez simpliste visant surtout à donner un contexte à des scènes d'actions dantesque, le film ici cherche plus à nous raconter une histoire... Qui reprend directement là où le premier opus s'était fini, pour laisser place à un policier infiltré en pleine guerre de gangs à la recherche de ripoux. Et c'est malheureusement la faiblesse du film : à mettre en place une histoire aussi complexe, on se retrouve avec des moments de lenteurs qui nuisent fortement au film. Les personnages sont trop nombreux et on a parfois du mal à situer l'ensemble du casting. D'ailleurs, un personnage en particulier n'apporte rien à l'histoire. Il laisse le spectateur sceptique puisqu'il a la sensation de revoir un personnage du premier opus pourtant mort... Personnage ayant une nouvelle histoire, sans grand intérêt qui plus est.

Mais les soucis de rythme permettent de développer une histoire au final intéressante. Certains la qualifieront de déjà-vu, mais elle a au moins le mérite d'offrir quelque chose de censé en nous proposant une palette de personnage facilement identifiable pour certains, avec des caractéristiques parfois dignes de jeux-vidéos. La demoiselle aux marteaux réussira d'ailleurs à nous subjuguer par ses scènes d'actions. Du film, trois scènes majeurs en ressortiront : la prison, qui introduit le film et qui permet a réellement fasciné notre équipe. La course-poursuite, qui, si elle démarre lentement, monte en puissance pour nous livrer quelque chose de réellement prenant et nous arrachant nos tripes plus d'une fois, pour se conclure dans un affrontement dans un restaurant, affrontement qui aura nécessité un mois de préparation.

The Raid 2 2014

Des scènes d'actions encore plus impressionnantes, une réalisation encore plus ambitieuse servent ce film déjà bluffant. Dommage que l'histoire alourdisse parfois le film.

Note:

Note-9-10

The Raid

The Raid 2

Réalisé par Gareth Evans

Avec Iko Uwais, Yayan Ruhian, Arifin Putra...

Date de Sortie: 23 juillet 2014

Genre: Action

Synopsis: Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, laissant derrière lui des monceaux de cadavres de policiers et de dangereux truands, Rama, jeune flic de Jakarta, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose en effet une nouvelle mission : Rama devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakusas. Sous l’identité de « Yuda », un tueur sans pitié, il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d'Uco, le fils d'un magnat du crime indonésien - son ticket d’entrée pour intégrer l’organisation. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime.