[Critique] L'Affaire SK1

l'affaire sk1 2015En France aussi, nous avons aussi malheureusement nos serial killers et l'un des plus connus est Guy Georges, le tueur de l'est parisien, l'Affaire SK1 montre une vision de la célèbre enquête à travers son inspecteur principal Franck Magne.

Si pour le public, l'affaire Guy Georges s'est fait connaître début 2000, l'enquête a réellement commencé 10 ans plus tôt au 36 quai des orfèvres. On entre avec plaisir dans l'enquête, la découverte en même temps que l'inspecteur donne un oeil neuf aux connaisseurs ou une dure réalité aux autres. Car n'oublions pas que nous sommes en 1990, les techniques ne sont pas aussi abouties que maintenant. D'ailleurs notons une retranscription très bien faite pour les années 90 que ce soit au niveau des décors, des personnages et même de la technique avec d'ailleurs un beau clin d'oeil à l'arrivée de l'informatique. Mais aussi au niveau des autres faits divers comme l'Attentat de Saint Michel en 1995 ou l'élection de Jacques Chirac à la présidence.

Tellier montre l'affaire comme elle l'était, violente par ses faits et ses meurtres. L'affaire SK1 est difficile humainement, car on cherche aussi à montrer l'homme qui se cache derrière le monstre, d'ailleurs Adama Niane, l'acteur qui joue Guy Georges est parfait dans son rôle. Chacune de ses scènes de crimes ont une telle force qu'on arrive à avoir peur du meurtrier. Mais le rythme très irrégulier ne permet pas de maintenir une certaine tension au spectateur qui commence à trouver le temps un peu long notamment à cause d'un choix scénaristique qui coupe le film en deux régulièrement. D'un côté, l'enquête de Franck Magne et de l'autre le jugement quelques années plus tard de Guy Georges.

On félicite le travail de fond des deux acteurs que sont Raphaël Personnaz et Nathalie Baye, chacun apporte de l'émotion à leurs personnages respectifs, ils communiquent facilement la difficulté à se montrer juste face à un meurtrier pour l'avocate et la difficulté d'encaisser et d'être obséder par la résolution d'une enquête si grave. 

En étant proche de la vérité et la réalité, l'Affaire SK1 réussit à être un polar noir difficile qui montre à la fois le travail ardu de la Crim et son quotidien glauque.

l'affaire sk1 2015

Une affaire qui aura bouleversé la France et et le film montre bien les dessous. Si Raphael Personnaz et Nathalie Baye sont très bon, par contre le film est un peu long et le dévloppement des autres personnages est moyen.

Note:

Note-6-10

l'affaire sk1 2014

L'Affaire SK1

Réalisé par Frédéric Tellier

Avec Raphaël Personnaz, Nathalie Baye, Olivier Gourmet, Michel Vuillermoz, Adama Niane, Christa Theret, Thierry Neuvic,...

Date de Sortie : 7 janvier 2015

Genre: Policier, Drame

Synopsis: Paris, 1991. Franck Magne, un jeune inspecteur fait ses premiers pas à la Police Judiciaire, 36 quai des Orfèvres, Brigade Criminelle. Sa première enquête porte sur l’assassinat d’une jeune fille. Son travail l’amène à étudier des dossiers similaires qu’il est le seul à connecter ensemble. Il est vite confronté à la réalité du travail d’enquêteur : le manque de moyens, les longs horaires, la bureaucratie… Pendant 8 ans, obsédé par cette enquête, il traquera ce tueur en série auquel personne ne croit. Au fil d’une décennie, les victimes se multiplient. Les pistes se brouillent. Les meurtres sauvages se rapprochent. Franck Magne traque le monstre qui se dessine pour le stopper. Le policier de la Brigade Criminelle devient l’architecte de l’enquête la plus complexe et la plus vaste qu’ait jamais connu la police judiciaire française. Il va croiser la route de Frédérique Pons, une avocate passionnée, décidée à comprendre le destin de l’homme qui se cache derrière cet assassin sans pitié. Une plongée au cœur de 10 ans d’enquête, au milieu de policiers opiniâtres, de juges déterminés, de policiers scientifiques consciencieux, d’avocats ardents qui, tous, resteront marqués par cette affaire devenue retentissante : « l’affaire Guy Georges, le tueur de l’est parisien ».