[Critique] Une Nuit

une nuit 2012

Après A Bout Portant de Fred Cavayé, voilà de nouveau Roschdy Zem dans un polar, avec encore de la police, cette fois-ci c'est lui le flic, de la brigade mondaine. Celle qui contrôle les boites de nuit.

Philippe Lefèvre signe ici une sorte de road-movie d'une nuit dans Paris, on y découvre une autre facette de notre capitale adorée, celle des discothèques, des gens de la nuit, celle qu'on voit le moins.

Une nuit porte bien son nom pour la raison simple que le film dure une seule nuit, on accompagne Roschdy Zem et Sara Forestier dans les différentes boites de nuit de Paris, on voit qu'être flic de mondaine est un travail difficile car malheureusement on est facilement apaté par les voyous qui veulent être au dessus des lois pour se permettre de se faire un max d'argent.

A travers cette nuit, on voit comment le commandant Weiss va essayer de tirer une affaire au clair, et comprendre très vite qu'il risque sa carrière dans le lot de problèmes qu'il essayent de résoudre. L'intrigue est vraiment sympathique, les décors magnifiques et les acteurs jouent leurs rôles à la perfection.

Seul gros problème, c'est qu'on comprend trop vite comment va finir le film et c'est bête. Néanmoins le film reste très intéressant pour la découverte de ce monde pas comme les autres.

une nuit 2012

 

Roschdy Zem et Sara Forestier nous font découvrir Paris, la nuit, à travers une intrigue qui mérite vraiment d'être vu.

Note :

Note-7-10

Une Nuit

Réalisé par Philippe Lefèvre
Avec Roschdy Zem, Sara Forestier et Samuel Le Bihan

Date de Sortie: 4 Janvier 2012
Genre: Policier, Polar

Synopsis: Paris. Simon Weiss, commandant à la Brigade Mondaine, entreprend, comme chaque soir, sa tournée des établissements de nuit. Son métier. Une nuit, mais pas comme les autres… Très vite Weiss comprend qu’on veut le piéger. Pris en tenaille entre la police des polices et les voyous, Weiss va se défendre, affronter flics, hommes d’affaires et malfrats...