[Critique] Porco Rosso

porco rosso 1995Certains se demanderont pourquoi j'ai choisi comme premier film de ce spécial Studio Ghibli, Porco Rosso, c'est simple pour son personnage charismatique.

Mais aussi pour son thème qui n'aborbe pas pour une fois l'écologie mais plutôt l'après guerre et l'importance des avions...

Pour son sixième film et le premier des années 90, le grand Hayao Miyazaki décide d'abonner ses habituelles histoires fantasques et transpose sa nouvelle intrigue dans l'Italie du début de siècle, au temps des pirates de l'air, des aviateurs héroïques et des femmes peu influençables. Son scénario est donc plein de romance, d'humour et d'action parfaitement dosés pour une histoire originale et instantanément captivante. Il faut dire qu'avec son héros, pas le temps de s'ennuyer : aviateur casse-cou, bougon au grand cœur amateur des bonnes choses et charmeur à ses heures, Porco Rosso est sûrement l'un des personnages les plus marquants créés par le réalisateur japonais. Afin de dévoiler le côté purement humain de ce porc dégouté de l'espèce humaine qui préfère être un chasseur de primes rebelle plutôt qu'un patriote envers un pays fasciste, Miyazaki lui coltine une jeune mécanicienne amoureuse de l'aviation aussi intrépide qu'imprudente. Les prises de vues sont tout simplement à tomber, le metteur en scène réussissant encore une fois à nous éblouir grâce à des plans aériens plus vrais que nature autour de décors peints à la main d'une beauté saisissante. Nous avons donc droit à des batailles aériennes passionnantes contre rivaux ou encore ces fameux pirates de l'air aussi débiles qu'attachants. Vous l'aurez compris, Miyazaki conserve ses personnages (comme dans Le château dans le ciel ou encore Nausicäa, dix ans après) et nous les ressert à une nouvelle sauce typiquement italienne. Le ton du film est d'ailleurs plus adulte. En effet, toujours non dénué d'humour, Porco Rosso recèle tout de même d'une histoire moins infantile et d'un fond très sérieux : la continuelle bêtise humaine et ses guerres interminables mais aussi une profonde histoire d'amour déchirante (le terme est un peu fort peut-être) autour de notre héros, son acolyte féminin et son amour de jeunesse, formant ainsi un triangle amoureux passionnant. Au final, après la légère déception du très sobre Kiki la petite sorcière, ce sixième long-métrage prouve une nouvelle fois que Hayao Miyazaki demeure un dieu de l'animation, se surpassant sans arrêt film après film.

porco rosso 1995

Porco Rosso n'est pas la plus connu des réalisations de Hayao Miyazaki, mais il porte en lui les mêmes qualités que ses autres chef d’œuvres : des dessins superbes, une musique planante, une histoire empreinte de poésie, a la limite du surnaturel. On peut ajouter ici une dose de mélancolie (les aviateurs ne reviennent pas de la guerre), et une dimension burlesque sympathique. Top !

Note:

Note-8-10

battle royale

Porco Rosso

Réalisé par Hayao Miyazaki

Avec les voix de Shuichiro Moriyama, Tokiko Kato,...

Date de Sortie: 21 Juin 1995

Genre: Animation

Synopsis: Dans l'entre-deux-guerres quelque part en Italie, le pilote Marco, aventurier solitaire, vit dans le repaire qu'il a etabli sur une ile deserte de l'Adriatique. A bord de son splendide hydravion rouge, il vient en aide aux personnes en difficulté.