[Critique] Naausicaa de la Vallée du Vent

naausicaaMiyazaki nous embarque cette fois dans un monde ravagé par une catastrophe écologique où les insectes ont pris le pas sur les humains. Verdict...

Outre l'aspect "écolo", très à la mode chez Miyazaki, qui est malheureusement repris avec les mêmes shémas dans Princesse Mononoké, j'y ai vu quelque chose de plus que je n'avais jamais vu chez Miyazaki : la jeune princesse, Nausicaa, a une personnalité tout à fait intéressante : agressive lorsqu'il s'agit de se préserver, elle me donne l'impression de lutter corps et âme contre la bêtise humaine, qui s'illustre ici par cette volonté de toujours se montrer plus puissant que...

Et on voit bien que la plus proche de la nature n'est pas nécessairement celle qui s'y intéresse le plus : tandis que les peuples adverses à ceux de la vallée du vent souhaitent à tout prix une vengeance sur cette forêt dévastatrice, elle semble choisir l'indifférence ; elle a choisi "l'amour de la nécessité", comme dirait Nietzsche, et s'en joue même : elle, au lieu de s'acharner contre cette nature que les autres haïssent, tente de la comprendre, de vivre avec elle. Pour son bonheur et celui des autres, elle parvient à accepter ce monde dans lequel elle a été engendré. Ce film est, pour toutes ces raisons, une véritable merveille - je ne parle pas du plan cinématographique, pour lequel je ne m'y connais que vaguement, quoique je sache tout de même repérer de belles images - mais sur le plan psychologique et émotionnel, c'est juste somptueux !

naausicaa

Naausicaa de la Vallée du Vent est une oeuvre magnifique signonyme de pureté pour l'écologie, le grand thème de Hayo Miyazaki. On ne peut oublier ce film si on aime les films du maître japonais de l'animation.

Note:

Note-9-10

naausicaa

Naausicaa de la Vallée du Vent

Réalisé par Hayao Miyazaki

Avec les voix de Sumi Shimamoto, Gorô Naya,...

Date de Sortie: 11 Mars 1984 (Japon)

Genre: Animation

Synopsis: Sur une Terre ravagée par la folie des hommes durant les sept jours de feu, une poignée d'humains a survécu. Menacée par une forêt toxique qui ne cesse de prendre de l'ampleur, cette poignée de survivants attend le salut de la princesse Nausicaä, capable de communiquer avec tous les êtres vivants.