[Critique] Les Mondes de Ralph

Les Mondes de Ralph 2012Après une 'Rebelle' plutôt apprécié cette année, voici le Disney de Noël, Les Mondes de Ralph où Disney a eu la merveilleuse idée de faire un film avec comme thême les jeux vidéos.

En réussissant à se mettre en partenariat Sega et Nintendo, nous avons pu voir que Sony ou d'autres héros de nos consoles préférés aller être dans le film.

Mais l'histoire parle avant tout d'un méchant, Ralph la Casse qui veut devenir un gentil...

Et voilà le gros problème, c'est que le héros de ce film n'est pas du tout attachant, Ralph n'a pas l'étoffe pour nous faire rire, ses différents blagues sont nulles, puis derrière lui, Vanellope n'est pas mieux, avec ses "pipi, caca, débilos", le film est-il pour un adulte ? C'est la question qu'on se pose réellement à la sortie de ce film.

Les personnages du film sont trop caricaturaux, pas assez développé et surtout totalement remplaçable et c'est dommage, car c'est avant tout l'attachament aux personnages qui fait qu'on aime les Disney.

Les dialogues peu réfléchis n'apportent rien au film, pire il le fracasse, mais c'est derrière que le film est plaisant avec ses différents univers de la vieille arcade au Call of Duty passant par un Mario Kart en sucre. On voit tout la prouesse de Disney de rendre l'univers des jeux vidéos très ressemblant.

Le film plaira surement aux enfants qui sont la vraie cible de ce film mais les adultes s'ennuieront, c'est sur.

Les Mondes de Ralph 2012

Derrière un univers geek, Le Monde de Ralph n'envoit pas du paté, ses personnages ne sont pas attachants, le scénario trop baclé et facile pour permettre de dire que Disney remonte la barre. Vraiment dommage.

Note :

Note-4-10

Les Mondes de Ralph
Réalisé par Rich Moore
Avec les voix de John C.Reilly, François-Xavier Demaison (VF), Sarah Silverman, Jack McBrayer,...

Date de Sortie: 5 Décembre 2012
Genre:Animation, Comédie

Synopsis: Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course , fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser…et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros…Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?