[Critique] No Pain No Gain

No Pain No Gain 2013

Lorsque Michael Bay définit un de ses films comme étant à mi-chemin entre Fargo et Pulp Fiction, forcément, on met en doute les paroles du maître du cinéma explosif. Finalement, Bay nous offre un film loin de ses Transformers avec une comédie bourrée de testostérone très attachante, avec un réel message.

On y suit l'histoire de Daniel Lugo, coach sportif, et de ses deux acolytes qui vont braquer quelqu'un afin de vivre le rêve américain. Le pitch initial ne laisse pas forcément rêveur, et on se demande si c'est une réelle comédie que l'on va suivre, puisque l'histoire se base sur des faits réels. Mais c'est sans compter sur l'imbécilité de Daniel Doyle et Adrian, dont le cerveau est aussi mou que leurs muscles sont durs.

Si l'histoire est riche en rebondissements,  à la fois incroyable et plausible, c'est surtout grâce à ses personnages que le film est incroyablement attachants. Qu'il s'agisse d'un obsédé du rêve américain, d'un ancien détenu qui a trouvé la fois tout en étant poursuivi par ses propres démons, ou d'un braqué excessivement énervé et énervant, les personnages sont tous hauts en couleurs, et permettent d'alléger l'histoire.

L'histoire est d'ailleurs assez touchante et porte un message, clairement identifiable, et assez profond, bien loin de la démesure de certains films de Bay. Ici, le rêve américain est partiellement mis à mal, et surtout permet de donner une certaine leçon à ceux qui sont prêts à tout pour pouvoir le vivre.

Au niveau du casting, Mark Wahlberg est bon, et Dwayne Johnson livre sa meilleure prestation. Michael Bay nous livre un film mieux filmé que ces précédents, à croire que Transformers 3 aura eu un bon effet sur lui : là aussi l'action est lisible, et ses différentes touches personnelles se retrouvent dans ce film. Comme pour montrer que si Bay a un style qui colle au film d'action, il est capable de réaliser autre chose, tout en donnant un réelle patte à ses oeuvres.

La musique du film est très bonne, et offre un air de nostalgie : l'action se déroulant en 1995, toute la playlist date des 90's, et nous dessert une fresque musicale qui colle parfaitement au film.

Le souci, cependant, c'est sa durée. Car un réel passage à vide se fait ressentir dans le film. Il faut dire que ce n'est pas le plus passionant, et que cette étape est nécessaire dans la narration de l'histoire,

No Pain No Gain 2013

Michael Bay nous offre une comédie noire soutenu par ses trois personnages principaux, qui propose un réel message. Une excellente surprise, loin des films bourrins et sans âmes qu'il a pu faire dernièrement.

Note :

Note-8-10

No Pain No Gain
Réalisé par Michael Bay
Avec Mark Wahlberg, Dwayne Johnson, Anthony Mackie...

Date de Sortie: 28 Août 2013
Genre: Comédie , Action , Drame

Synopsis: A Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n'importe quoi pour vivre le « rêve américain » et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances d’y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux. NO PAIN NO GAIN s'inspire de l'histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d'actes criminels qui dégénèrent rapidement… Rien ne se déroule jamais comme prévu.