[Critique] Les Garçons et Guillaume, à table !

les garcons et guillaume, a table 2013Enorme succès au théatre, Guillaume Gallienne a eu la brillante idée d'adapter sa pièce en long métrage. Ceci donne un film édulcorée et très marrant...

Les Garçons et Guillaume à table ! est une analyse de la vie de ce dernier, on vit à travers son point de vue comment il a cherché à savoir sa sexualité.

A la fois vraiment marrant sur certaines scènes mais aussi très touchant et sincère sur d'autres, le film réussit une parfaite transcription de la difficulté de faire face à sa famille quand on ne sait pas vraiment qui on est. En interprétant à la fois son rôle et celui de sa mère, Guillaume Gallienne nous permet de suivre une psychanalyse de façon assez inattendue, il réussit à rendre son personnage très sympathique.

Mais c'est par les divers situations que se retrouve son personnage que le film est méchamment drôle, à la fois cocasse et terriblement réelle, on se dit que être homosexuel n'est pas facile tous les jours. Puis la confirmation vient avec la fin parfaite qui nous retourne totalement et met un magnifique point final.

Au final, Les Garçons et Guillaume à table ! est une vraie réussite pour le cinéma français et confirme le talent de Guillaume Gallienne devant et derrière la caméra.

les garcons et guillaume, a table 2013

Très drôle mais aussi émouvant et sincère, Les garçons et Guillaume, à table ! est une véritable surprise, où Guillaume Gallienne réussit une magnifique interprétation.

Note :

Note-7-10

 

Les Garçons et Guillaume, à table !
Réalisé par Guillaume Gallienne
Avec Guillaume Gallienne, André Marcon, Françoise Fabian,...

Date de sortie: 20 Novembre 2013

Genre: Comédie

Synopsis: Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : "Je t’embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.