[Critique] Babysitting

babysitting 2014Le found-footage continue de vivre et cette fois, ce n'est pas via un film outre-atlantique, mais avec un film bien français, et bien plus axé sur la comédie. Si le synopsis faisait penser à un croisement entre Very Bad Trip et Projet X, le résultat est différent à plusieurs niveaux.

La principale différence ici est sans aucun doute, sa réalisation traditionnelle. Le found-footage ne sert qu'à découvrir les péripéties de la soirée, et tout ce qu'il y a autour est filmé de manière classique. Du coup, en mettant en place des spectateurs de la vidéo dans le film, cela allège le film à différents niveaux. Déjà parce qu'il ne ressent pas le besoin de faire toujours plus. Puisque certains moments sont coupées par les moments avec Jugnot, cela permet de calmer le film et de ne jamais tomber dans la surenchère. Ensuite, parce que le décalage entre les deux histoires (la soirée et le visionnage), permet aussi de ne pas uniquement se reposer sur la soirée mais aussi sur les diverses réactions des personnages impliqués.

La réalisation est assez réussie et permet d'offrir de vrais plans séquences, peu coupés au montage. Les acteurs dans l'ensemble s'en sortent bien, même si Jugnot est trop automatique dans son rôle de ronchon. En mettant en avant des acteurs peu connus, on s'identifie plus facilement à ces personnages, plus proches de la personne lambda que de l'acteur jouant un rôle.

Et si le film va jusqu'au bout de ses délires, on reprochera certains gags prévisibles bien à l'avance, une fin moralisatrice et surtout des gags n'arrivant jamais réellement à nous faire mourir de rire.

babysitting 2014

Babysitting offre un found-footage sympathique, mais sans réelle surprise. A ne voir qu'une fois pour se laisser emporter.

Note :

Note-6-10

 

Babysitting
Réalisé par Philippe Lacheau, Nicolas Benamou
Avec Philippe Lacheau, Alice David, Vincent Desagnat, Gérard Jugnot...

Date de sortie: 16 avril 2014

Genre: Comédie

Synopsis: Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Remy à Franck, son employé, "un type sérieux" selon lui. Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu ! Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée.