[Critique] Pride

pride 2014 Il y a trente ans s’est déroulée la dernière grande grève des mineurs au Royaume-Uni. Ce que l’on sait moins, c’est qu’un groupe représentant la communauté homosexuelle et lesbienne s’était, de manière inattendue, jointe à leur combat. Pride, qui sort mercredi, raconte cette aventure humaine étonnante.

Dès sa première scène, Pride s’inscrit dans la grande lignée des comédies sociales anglaises, mêlant humour et émotion pour mieux faire passer son message de tolérance au public.

Etonnamment, ce n’est pas la politique qui est au cœur de Pride, malgré quelques bribes d’un discours de Margaret Thatcher que l’on aperçoit à la télévision. Le vrai but du film est de nous raconter comment deux communautés si différentes ont pu trouver un terrain d’entente et dépasser les préjugés de l’époque, qui sont malheureusement toujours d’actualité aujourd’hui. Et si le film ne fait qu’effleurer le sujet, il est intéressant de voir qu’il tente de montrer ce qu’est l’intersectionnalité : entre les droits des homosexuels, ceux des femmes, nombre de causes ont tenté de profiter de la grève pour faire entendre leur voix.

Malgré un début un peu lent pour bien nous présenter tous les personnages que l’on va suivre, on se passionne vite pour l’optimisme affiché par leur leader. On a bien sûr droit à quelques stéréotypes (le jeune héros effacé qui prend confiance en lui notamment), mais dans l’ensemble les personnages sont remarquablement bien écrits, chacun ayant son petit morceau de gloire. Le casting est à ce titre exemplaire, les plus chevronnés (comme Bill Nighy, Imelda Staunton) comme les plus jeunes sont tout simplement excellents. Il est d’ailleurs fascinant de voir comment certains personnages publics ayant réellement existé sont mis en scène dans le film. Si la mise en scène reste assez basique, le film brille en revanche par ses dialogues à la fois drôles et piquants, ainsi qu’une bande originale des 80’s assez réussie et qui donne un cachet nostalgique bienvenu.

On pourra reprocher quelques longueurs au film mais rien de bien méchant. Pride reste un feel-good movie drôle, touchant, qui prône un message de solidarité et de tolérance qui sont les bienvenus dans la période que l’on vit.

pride 2014

Une comédie sociale au message de tolérance enthousiasmant.

Note:

Note-8-10

blended 2014

Pride

Réalisé par Matthew Warchus

Avec Bill Nighy, Andrew Scott, Dominic West, Imelda Staunton,...

Date de Sortie : 17 Septembre 2014

Genre: Comédie

Synopsis: Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause