[Critique] Paddington

Paddington 2014Comme tous les ans, en période de Noël, nous retrouvons au cinéma de nombreux films pour enfants. C'est le cas de Paddington, adaptation en live du petit ourson anglais, mais c'est tellement plaisant que même les plus grands prendront plaisir à le découvrir.

C'est avec un vieux documentaire d'un explorateur parti au Pérou que nous découvrons deux ours, qui peuvent apprendre notre langue et qui se trouvent être friands de marmelade à l'orange. Une promesse est faite par l'Anglais leur promettant de les héberger le jour où ils viendront à Londres. Et nous retrouvons quelques années plus tard ces deux ours avec leur neveu. Durant quelques scènes, nous voyons comment ils vivent dans leur forêt, et dès le début ils sont attachants, par leur caractère mais également parce que l'animation est très réussie, rendant ces bêtes presque aussi réelles que nous. Le film a beaucoup de charme, à la fois moderne par l'utilisation d'effets spéciaux, mais aussi fidèle avec un aspect vintage dans les lieux et costumes.

Puis finalement, le petit ours devra se rendre seul en Angleterre. Nous le suivrons là-bas, enviant presque sa collection de pots qu'il dévorera durant la traversée. Ce petit clandestin va se laisser porter jusque dans une gare, où il tentera de suivre tout ce qu'il avait pu entendre sur les formules de politesse. Déjà le film se veut drôle, l'humour très anglais se ressent très rapidement à travers différentes phrases, comme l'une sur le temps qu'il fait à Londres. Mais le petit ours est ignoré, jusqu'à ce qu'une famille le remarque enfin. Ce qui est drôle dans ce film, c'est que personne ne semble étonné de voir un ourson tenant une valise et portant un chapeau rouge, et ceci nous donne envie d'y croire. Les Brown qui vont décider de l'arranger est une famille dépareillée, plutôt originale, chacun ayant tous leur propre personnalité. Les parents, avec les visages de Sally Hawkins et Hugh Bonneville, sont tout à fait convaincants dans ce film édulcoré, sous la neige de Londres.

Paddington 2014

Les personnages sont tous introduits de manière à ce que leurs caractères soient facilement identifiables. En parallèle, Nicole Kidman fait son apparition : une taxidermiste qui prend un peu trop de plaisir à changer les animaux en objet de collection. Son apparence glaciale contraste avec la chaleur des Brown, et elle fait une parfaite méchante. Personnage complètement manichéen, elle est vêtue de tenues en python et utilise des fléchettes pour endormir même les humains. Elle rencontrera le voisin (Peter Capaldi), révulsé à l'idée qu'un ours soit dans son quartier, et cette alliance offrira de nombreuses scènes cocasses. Avec tous ces gens, deux intrigues prendront place.

Car si l'ours, désormais nommé Paddington, peut passer une nuit dans leur maison, les nombreuses bêtises qu'il fera malgré lui (mais hilarantes), il ne peut pas rester. Avec leur aide, ils décident de retrouver la trace de de l'explorateur pour trouver un endroit où vivre. Cette enquête sera aidée par un vieil antiquaire loufoque (Jim Broadbent). Sans trop en dévoiler, cette recherche va pousser les personnages à faire des choses bien drôles. De quoi amuser les plus petits et grands. L'humour ne se veut pas que dans les situations, mais aussi dans les références. Tout comme les musiques du film, particulièrement une fera rire. Les événements s'enchaînent, si bien que nous ne voyons pas le temps qui passe. Nous ne nous ennuyons pas une seule seconde, trop intrigués par l'avenir de Paddington, doublé par Guillaume Gallienne dont la voix, douce et innocente, colle parfaitement au personnage. Car s'il se rapproche du fameux explorateur, la méchante aussi fait preuve de beaucoup d'ingéniosité pour mettre la main sur ce spécimen exceptionnel.

Le film est parfait, entre les blagues et les scènes intenses, saupoudré d'un peu de neige et d'émotion. Il a une jolie portée sur le fait d'accepter un étranger, de faire des efforts pour les autres. Sa mise en scène correspond à l'univers enfantin, la découverte d'un Londres intemporel à travers le regard curieux et innocent de Paddington le rend encore plus touchant. Bien sûr, il arrive que ce soit parfait abracadabrant, mais la magie de Noël c'est ça aussi : croire qu'un ours puisse parler et s'habiller, qu'une salle de bain puissent être inondée sans conséquences catastrophiques et que lorsque l'on tourne le dos à quelqu'un on le fasse littéralement. Paddington est un concentré de plein de petites choses qui émerveilleront les enfants.

Paddington 2014

Avec son casting (presque) anglais, le film rend hommage de la meilleure façon et permet de découvrir aux plus jeunes Paddington, cet ourson vêtu d'un duffle-coat et d'un chapeau. Drôle, le film permet de passer un bon moment en famille, et sûrement envie d'adopter un petit ours.

Note:

Note-8-10

Paddington 2014

Paddington

Réalisé par Paul King

Avec Ben Whishaw, Hugh Bonneville, Sally Hawkins,...

Date de diffusion : 3 décembre 2014

Genre: Comédie, Famille

Synopsis: Paddington raconte l'histoire d'un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d'un foyer et d'une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n'est pas aussi accueillante qu'il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.