[Critique] Moi, Député

Moi, Depute 2012Alors que les élections présidentielles américaines approchent, le cinéma d'hollywood décide de détruire une nouvelle fois le métier de politicien mais cette fois-ci avec humour.

Une fois de plus, le métier de politicien est écorné. Mais de manière plutôt marrante ! Deux prétendants au poste de gouverneur sont incompétents sur le fond. Mais ils se prêtent à une guerre élective sur la seule forme. En ne s’épargnant aucune vacherie ! Débats vides de sens. Promesses intenables. Démagogie populaire et religieuse. Crédulité du peuple exploitée à fond. Évidemment, le «riche», exploiteur et manipulateur, incarnation du mal absolu, tire les ficelles. Heureusement, tout cela n’a rien à voir avec la réalité de nos belles démocraties ! 

Mais ça reste génial, c'est assez gras, bien lourd et pas très finaud, mais en cette année d'élections américaines dont on nous rebat les oreilles à tire-larigot, on est tenté de penser que la réalité ne doit pas être très éloignée de cette pantalonnade. Le but est bien de gagner, et ce à tout prix. Moi, je me suis (dans l'ensemble, mais pas tout le temps) bien amusé, surtout avec les dialogues émaillés de l'accent de la Caroline du Nord (qui est en fait un état du sud...). Ce n'est pas le film de l'année, mais c'est à voir, ne serait-ce que pour le folklore...

Moi, Depute 2012

La politique américaine à travers deux comiques, ça devient humour gras et con et c'est génial. Will Ferrell est un maître en la matière.

Note:

Note-6-10

Moi, Député
Réalisé par Jay Roach
Avec Will Ferrell, Zack Galifiniakis, Jason Sudeikis, Dylan McDermott,...

Date de Sortie: 29 Août 2012
Genre: Comédie

Synopsis: Lorsque le député chevronné Cam Brady commet une gaffe monumentale en public à l'approche des élections, un tandem de PDG milliardaires entend bien en profiter pour placer leur candidat et étendre leur influence sur leur fief, en Caroline du Nord. Leur homme n'est autre que le candide Marty Huggins qui dirige l'office du tourisme du coin. Si, au départ, Marty ne semble pas le candidat idéal, il ne tarde pas à se révéler un redoutable concurrent pour le charismatique Cam grâce à l'aide de ses bienfaiteurs, d'un directeur de campagne sans vergogne et des relations de ses parents dans la politique. Alors que le jour du scrutin approche, les deux hommes s'engagent dans un combat impitoyable : désormais, tous les coups sont permis entre Cam et Marty qui n'hésitent plus à s'insulter et à en venir aux mains dans un affrontement à mort. Car dans cet univers où la déontologie n'existe plus depuis bien longtemps, la politique prouve qu'on peut encore faire reculer les limites des pires bassesses…