[Critique] Capitaine Phillips

capitaine phillips 2013Après avoir repris parfaitement en main Jason Bourne avec la Mort dans la Peau et la Vengeance dans la Peau, donner un beau docu-fiction sur l'un des avions pris par Al-Qaida lors du 11 Septembre avec Vol 93 et mis en avant une guerre en Irak contreversé dans Green Zone, Paul Greengrass se lance dans la piraterie moderne avec Tom Hanks qui incarne le Capitaine Phillips.

Il y a un style Greengrass. Dès sa pemière fiction, "Bloody Sunday" en 2002, l’ancien documentariste a un imposé cette esthétique de la caméra tremblée, du plan furtif, presque volé, qui fait croire que le truc s’est vraiment passé comme on nous le raconte. Aussi efficace dans la reconstitution d’un fait divers, que dans le film d’action ou le thriller, voilà ce savoir faire, désormais très rodé, au service d’un script de Billy Ray ( "Hunger Games", "Jeux de pouvoir"...). "Capitaine Philips" raconte l’attaque en 2009 par des pirates somaliens d’un cargo américain, le Maersk Alabama.

Dès les premières scènes c’est un nouveau festival de caméras portées et tremblantes, quelque chose entre le film d’amateur version found footage et le reportage de guerre. Depuis Bloody Sunday, c’est vrai, cette façon de filmer a envahi le cinéma et les séries télé, mais sans jamais atteindre la maestria de Paul Greengrass. Nous avons vraiment l’illusion que l’action se déroule sous nos yeux. Nous sommes littéralement aux côtés de Tom Hanks, dans le huis clos oppressant de la prise d’otage.

Seul regret, et de taille : la fameuse Greengrass‘s touch commence à sentir très fort le procédé, on est désormais en terrain connu. Une impression renforcée par la présence dans les seconds rôles de quelques comédiens familiers, complices habituels du réalisateur. Il n’empêche : Greengrass fait le job, et plutôt très bien. La tension monte inexorablement. Le stress devient presque insupportable. Tout en fait prépare les 5 dernières minutes où nous serons terrassés par l’émotion. Et cette dernière scène, je pèse mes mots, est le chef-d’œuvre de Tom Hanks que je n'ai pas vu aussi bon depuis Il faut sauver le Soldat Ryan. Même si le film passe à une vitesse malgré sa durée de 2h14, j'ai trouvé qu'il aurait pu raccourcir quelques scènes.

Au final, Capitaine Phillips confirme les talents de Tom Hanks et Paul Greengrass et nous donne droit à un magnifique thriller passant à un huis clos avec une tension magistrale.

capitaine phillips  2013

Paul Greengrass utilise toujours le même procédé pour faire sublimer un Tom Hanks magistral en Capitaine capturé. La tension est palpable et le suspense complet. Une belle reconstitution.

Note :

Note-7-10

 

Capitaine Phillips
Réalisé par Paul Greengrass
Avec Tom Hanks, Catherine Keener, Barkhad Abdi,...

Date de sortie: 20 Novembre 2013

Genre: Drame, Thriller

Synopsis: Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…