[Critique] Goobye Bafana

goodbye bafana 2007Pour Goodbye Bafana, Nelson Mandela n'est pas le vrai personne principal, c'est un de ses geoliers interprété par Ralph Fiennes. On suit la mémoire de celui-ci lors de ses rencontres avec le futur chef d'état sud-africain. 

Goodbye Bafana est un film que l'on peut qualifier de non aboutit.Il souffre sérieusement d'un manque de souffle, de charisme, d'une sérieuse prise de risque, tout ces éléments qui font un grand film. Le réalisateur est tombé malheureusement dans la facilité. Des personnages trop caricaturaux,surtout le gardien de prison. Une amitié qui se crée, et qui par manque de dialogue entre les deux protagonistes ne parait pas crédible du tout à l'écran. Et c'est sur ce point précis qu'est le plus gros défaut du film. Il manque sérieusement d'un vrai échange entre Mandela et Gregory, un échange d'homme, un échange d'idées. On ne ressort pas avec l'impression que quelque chose de fort s'est créé entre les deux hommes, alors que finalement s'était sur cela que le film portait.

A travers le face à face entre les deux personnages, on retrouve toutefois une dénonciation de l’apartheid, de la colonisation brutale et de la souffrance du peuple sud-africain devant l’état policier mis en place par l’oppresseur blanc. Malheureusement conté d’une manière tristement académique et mal rythmée.

Au final, Goodbye Bafana a un beau sujet, un bon sentiment de départ mais une réalisation tellement plate qu'on s'ennuie. Les personnages eux mêmes apportent peu d'émotions, on ne perçoit pas très bien le lien qui est supposé se créer entre Mandela et son gardien. Par manque de dialogues ? Peut-être. Un ensemble bien fade. Dommage.

goodbye bafana 2007

Une belle histoire mais rien d'unique. C'est bien dommage !

Note :

Note-5-10

 

Goodbye Bafana
Réalisé par Bille August
Avec Ralph Fiennes, Dennis Haysbert, Diane Kruger,...

Date de sortie: 11 Avril 2007

Genre: Drame, Historique

Synopsis: La vie de James Gregory, un Sud-Africain blanc, gardien de prison en charge de Nelson Mandela, de l'incarcération de ce dernier dans les années 60 à sa libération en 1990.
Pendant 25 ans, Gregory s'est occupé de Mandela jour après jour. Il a été son géôlier, son censeur mais aussi son confident, de Robben Island à Pollsmoor, et enfin jusqu'à Victor Verster d'où il fut libéré en 1990.