[Critique] La voleuse de livres

la voleuse de livres 2014Pour sa seconde réalisation sur grand écran, Brian Perceval s'attaque à l'adaptation du best seller la voleuse de livres de Markus Zusak. L'histoire se passe pendant la seconde guerre mondiale en Allemagne où une jeune fille adoptive, Liessel, va tout faire pour protéger un juif et s'instruire grâce à des livres.

Il faut se rappeler que le premier pays à avoir souffert de la guerre fut l'Allemagne. A travers ses décors sublimes, on suit Liessel et sa famille qui font face à ce drame. Mais malheureusement on sent dès le départ que le sujet du film est plus à côté de la guerre et c'est dommage.

Perceval cherche à montrer la souffrance puis à la radoucir juste derrière, ce qui engendre une irrégularité récurrente dans le film et l'amène à finir sans force. On s'ennuit trop régulièrement aux côtés de Sophie Nélisse pas convaincante en Liessel tout comme sa mère adoptive joué par Emily Watson, seul Geoffrey Rush sort du lot par son jeu d'acteur habituel. Par contre, John Williams signe une nouvelle fois une BO magnifique qui va parfaitement dans le thème.

Au final, on ne voit pas vraiment quel est le but de La Voleuse de Livres, un drame fort ou mélancolique qui n'arrive donc pas à son but, nous divertir.

la voleuse de livres 2014

Un film qui manque le principal, celui d'inspirer le spectateur. Un sujet qui aurait pu être beau si il n'était pas irrégulier et sans force.

Note :

Note-4-10

 

La voleuse de livres
Réalisé par Brian Percival
Avec Geoffrey Rush, Emily Watson, Sophie Nélisse,...

Date de sortie: 5 février 2014

Genre: Drame

Synopsis: L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.