[Critique] Les Opportunistes

il capitale humano 2014Le cinéma italien est très peu présent sur nos écrans, mais il est le plus souvent synonyme de fraîcheur et d'oeuvres divertissantes, à l'instar de "J'arrête quand je veux" sorti cet été. En mettant en avant un casting de poids et en adaptant une oeuvre américaine, le film a toutes ses cartes en main pour accoucher d'une oeuvre mémorable...

Et malheureusement, le film est une énorme déception. Car si le système narratif fonctionne à la télévision, suivre un même récit du point de vue de trois personnages différents - chacun ayant son chapitre - devient le gros point noir du film. Les fautes sont multiples : l'intrigue initiale n'est pas captivante et très mal amenée. On ne s'intéresse du coup pas au postulat initial du film. Les deux premiers personnages ne sont pas intéressants, et suivre leurs péripéties ne s'avère pas du tout passionnant. Ce n'est que lors du dernier chapitre que tout ce que l'on a enduré pendant les deux premiers chapitres commencent enfin à prendre un sens, en suivant le point de vue de l'un des rares protagonistes à avoir du relief. C'est d'autant plus dommage que les personnages ont chacun du temps pour être développé, mais que le résultat ne soit pas là. Le second personnage à avoir du relief n'est présenté que dans le dernier chapitre et l'on regrette qu'il soit si peu présent durant le long-métrage.

Il faut cependant reconnaître les qualités du casting bien dirigé qui arrive à donner autre chose qu'un personnage pré-mâché. Mention particulière pour l'interprète de Serena, réellement bluffante. Elle fait sans aucun doute parti des artistes à suivre. Et si le mode de narration n'est pas du tout efficace, il est cependant important de souligner la réalisation, puisque de nombreux plans-séquences sont présents, afin d'être au plus prêt de chaque personnage. On regrette que cette idée n'ai pas fonctionné.

Au-delà du système narratif décevant, il est important de s'attarder sur le titre. Le nom français : les opportunistes n'a absolument aucun rapport avec le film. Car si le premier personnage, Dino l'est, les autres personnages n'en sont pas du tout. Mais il est aussi nécessaire de parler sur le titre original, traduisible par "le capital humain". Derrière un tel titre, on pouvait s'attendre à une réelle critique du système de production/économique actuel. Au final, ce n'est que lors d'un épilogue sans grand intérêt que le titre révèle son intérêt. Autant dire qu'il est minime et n'a que peu à voir avec l'intrigue du film.

les opportunistes 2014

Avec un système narratif inefficace, Les Opportunistes n'est pas très intéressant à suivre, d'autant que le titre est sans rapport avec le contenu. On appréciera cependant les efforts sur la réalisation et la performance de Matilde Gioli, brillante.

Note:

Note-4-10

the normal heart 2014

Les Opportunistes

Réalisé par Paolo Virzì

Avec Valeria Bruni Tedeschi, Fabrizio Bentivoglio, Valeria Golino...

Date de diffusion : 19 novembre 2014

Genre: Drame

Synopsis: Près du Lac de Côme en Italie. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une même obsession : l'argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins.