[Critique] A Dangerous Method

a dangerous method 2011

La naissance de la psychanalyse moderne, par les discussions entre les deux maitres du genre.

Cronenberg traite alors d’un sujet pas évident, car il est naturellement riche en thèmes, discussions et argumentations. On aime voir les quelques échanges entre ces deux personnages. Oui je précise bien « quelques », parce que l’histoire et le scénario se concentre beaucoup trop sur la « romance » entre Carl Jung et sa patiente Sabina Spielrein.

Incarnée par Keira Knightley, cette dernière est rapidement insupportable. Au début, c’est le jeu trop poussif et criant qui rend sa prestation mauvaise et pas du tout attractive. Mais rapidement, c’est l’importance de la relation « amoureuse » entre psychiatre et patiente qui prend le relai. Les discussions entre Jung et Freud sont alors remplacées par celles entre Spielrein et Jung, limitant grandement l’intérêt du débat.

Filmé avec beaucoup de soin et un grand sens du détail, le film est assez lent dans son ensemble, permettant de prendre son temps au développement du contenu, qui est malheureusement limité. Les idées sont facilement accessibles par une publique néophyte, encore faut-il qu’elles l’intéressent.

a dangerous method 2011

 

En conclusion, a dangerous method est un film assez bien traité, mais survolé dans ses thèmes et ce face à face qui aurait pu être grandiose de dialogues et d’échanges. A la place on observe patiemment les remords de l’adultère et des relations docteur/patient.

Note :

Note-6-10

A Dangerous Method

Réalisé par David Cronenberg
Avec Viggo Mortensen, Michael Fassbender, Vincent Cassel et Keira Knightley

Date de Sortie: 21 Décembre 2011
Genre: Drame, Thriller

Synopsis: Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud...