[Critique] Cosmopolis

Cosmopolis 2012

Le roman de DeLillo avait reçu nombreuses critiques en 2003 lors de sa sortie puis la crise économique est arrivé et David Cronenberg a décidé d'en faire un film avec l'icône de Twilight...

Ce film est bel et bien l'un des plus surprenants et l'un des plus étrange qu'il m'ait été donné de voir. La vérité, un peu comme le film de Terrence Malick, The Tree of Life il y a un an, c'est qu'il est difficile de se faire une opinion comme ceci à la sortie du film. Tout simplement parce qu'il est possible que ce film soit considéré comme un chef-d’œuvre dans quelques années. Kubrick et ses films à l'époque qui étaient totalement décriés par la presse ou par le public, ils sont aujourd'hui, pour la plupart et aux yeux de tous, des chefs-d’œuvre qui ont marqués à jamais l'histoire du cinéma. Ce film pourrait prendre la même tournure.

Mais un avis se dégage comme même avec une bonne et une mauvaise nouvelle: ceux qui n'aiment pas le livre ont peu de chance d'aimer le film, et inversement. Cronenberg fait tourner une star et pourtant son film est radicalement anti-hollywoodien, aussi bien dans le fond que dans la forme: c'est bavard, froid et cérébral. Presque désincarné. Avec une quasi absence de musique et peu d'émotions. Cette ode à l'asymétrie, cet enterrement du capitalisme triomphant va faire bâiller ou irriter les spectateurs, je suis prêt à le parier. Il faut dire que le style de sa bande annonce est trompeur: on pourrait s'attendre à un thriller survolté, alors que c'est plutôt lent et tourné essentiellement en huis-clos.

Le film est bavard et prétentieux, il tourne un peu à vide, mais il est aussi déconcertant, froidement ironique et stylisé. Cronenberg ne s'est pas renié en livrant un film fade et facile, mais il risque de larguer une bonne partie du public (y compris ses fans de la première heure). "Cosmopolis" peut faire penser à "Crash" sans les images choquantes, mais je trouve dommage que Cronenberg n'ait pas insufflé plus de rythme à son récit, que finalement je ne trouve pas si viscéral. Concernant Robert Pattinson, il colle bien à son rôle et risque de surprendre le public.

Cosmopolis 2012

Cronenberg défie une nouvelle fois la chronique avec l'adaptation du roman de DeLillo, il fait évoluer Robert Pattinson dans le sens que voulait l'acteur et tant mieux.

Note:

Note-5-10

Cosmopolis

Cosmopolis

Réalisé par David Cronenberg

Avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, Mathieu Almaric, Jay Baruchel, Paul Giamatti,...

Date de Sortie: 23 Mai 2012

Genre: Drame

Synopsis: Dans un New York en ébullition, l'ère du capitalisme touche à sa fin. Eric Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche. Alors que la visite du président des Etats-Unis paralyse Manhattan, Eric Packer n’a qu’une seule obsession : une coupe de cheveux chez son coiffeur à l’autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s’installe, et il assiste, impuissant, à l’effondrement de son empire. Il est aussi certain qu’on va l’assassiner. Quand ? Où ? Il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie.