[Critique] Into the Woods, Promenons-nous dans les bois

Into the Woods 2015

Nouveau film live pour les Studios Disney avec l'adaptation de la comédie musicale : Into the Woods. Robb Marshall dirige ce film tel un chef d'orchestre, pour y raconter l'histoire de contes les plus connus.

C'est sur « I wish » que s'ouvre le film, une chanson durant laquelle chaque protagoniste nous confiera son rêve. Des souhaits qui guideront tout le reste du film vers leurs réalisations, ou non. Le ton est donné dès le début : des intonations très Broadway dans les chansons, des costumes orignaux et des décors à la fois féeriques et inquiétants. Dès le début, tous les personnages les plus importants nous sont présentés. Un casting des plus intéressants, notamment pour sa diversité, de grands noms comme Meryl Streep et Johnny Depp (le temps d'une chanson) jusqu'à Anna Kendrick, qui de film en film prouve son talent. Deux enfants, Lilla Crawford et Daniel Huttlestone, dans les rôles du Petit Chaperon Rouge et de Jack, eux montrent qu'ils ont une jolie présence à l'écran et sont des voix à suivre.

Il ne faut pas oublier le couple qui sera à l'origine de nombreuses péripéties de ce conte arrangé : le Boulanger et sa femme. Respectivement joués par James Corden et Emily Blunt, ils apportent énormément d'humour et d'émotions avec la quête qu'ils suivent pour avoir un enfant. Blunt avait déjà montré une grande force dans Edge of Tomorrow, cette fois elle nous permet de nous faire entendre une très belle voix.

L'originalité de ce film, c'est qu'il ne ressemble en rien aux précédents de Disney. Certes, il y a des chansons, drôles et modernes, qui offrent une soundtrack des plus sympathiques ; il s'agit de princes, princesses et de magie... Pourtant l'esthétique du film et son contenu est bien plus adulte que les dessin-animés des Studios. Des scènes drôles, il y en a ! Comme avec la chanson des deux princes (Chris Pine et Billy Magnussen) qui expriment leur agonie d'être amoureux. Mais c'est qu'ils sont également gardé les fins de certains contes (celle de Cendrillon, par exemple) et offrent une dimension bien plus sombres, propres aux histoires originales.

Les histoires se retrouvent toutes liées par différentes manières, plus ingénieuses les unes que les autres. Le scénario ouvre donc une écriture intéressante, nous poussant à nous interroger sur comment tous seront amenés à se rencontrer. Et si les liens sont facilement faits entre eux, quelques surprises nous sont toujours réservés. De plus, les héros sont tous très approfondis et leurs motivations sont explicitement expliqués sur le rythme des différentes chansons, ou de la voix du conteur. Les seconds personnages ne sont pas laissés de côté, peu vus, mais assez pour que leur histoire prenne de l'intérêt parmi les autre

Malgré tout, il vient un moment où le film arrive à s’essouffler, juste avant que le rythme ne revienne. Mais cette petite longueur fait défaut au film, tout comme quelques effets spéciaux mal aboutis. Le film risque de mal vieillir.

Into The Woods 2015

Un film Disney plus pour les grands que les petits, mais aussi agréable à regarder qu'à écouter, où les contes se mélangent pour n'en devenir qu'un seul fort de rebondissements.

Note :

Note-8-10

 

Into the Woods, Promenons-nous dans les bois
Réalisé par Robb Marshall
Avec Meryl Streep, Emily Blunt, James Corden,...

Date de Sortie: 28 janvier 2015
Genre: Comédie musicale, Famille, Fantastique

Synopsis: Les intrigues de plusieurs contes de fées bien connues se croisent afin d’explorer les désirs, les rêves et les quêtes de tous les personnages. Cendrillon, le Petit Chaperon rouge, Jack et le haricot magique et Raiponce, tous sont réunis dans un récit où interviennent également un boulanger et sa femme qui espèrent fonder une famille, mais à qui une sorcière a jeté un mauvais sort…