Conan

Conan
Réalisé par Marcus Nispel
Avec Jason Momoa, Rachel Nichols, Rose McGowan,...

Date de sortie:
17 août 2011
Genre: Action, Fantastique

Synopsis: Les aventures de Conan à travers le continent d'Hyboria, en quête de vengeance suite au meurtre de son père et du massacre de son village.

Critique: Après avoir fait les remakes de Pathfinder, Massacre à la tronçonneuse ou Vendredi 13 , Marcus Nispel continue avec la voie des remakes, en se penchant sur Conan, l'allemand prenait une nouvelle fois un gros risque : celui de soutenir la comparaison avec son illustre prédécesseur, celui avec Arnold Scharwenneger. Fort heureusement, il a su suffisamment s'éloigner de l'original pour proposer une vision inédite du barbare le plus célèbre du Septième Art. Le pari était d'impliquer de l'heroic fantasy pour monter la sauce et c'est déjà une mauvaise idée de sa part car l'héroic fantasy ne marche pas à part l'exception Le Trône de Fer...


La réussite de Conan passe avant tout par Jason Momoa, le successeur d'Arnold Schwarzenegger et acteur de Trône de Fer, justement. Il a été choisi pour son intensité dans le regard qui le permettent d'être sombre et tourmenté, il porte en lui les cicatrices d'un passé tumultueux (maman est morte à la naissance, papa au cours de l'adolescence) et doit être prêt pour des rixes endiablées, imposées par son funeste destin (tuer le bourreau de sa famille).  Le film est rythmé et crétin (Conan réfléchit peu, il agit) avec les propos machistes de son héros, mais il prend place dans des décors somptueux et bénéficient d'un bestiaire riche, accouchant de situations variées et d'un spectacle parfois jouissif. Conan ne réussit pas vie à l'heroic fantasy avec ses monstres, ses mystères et ses prophéties puis en plus Jason Momoa est affublé un casting de seconde zone pour l'épauler avec Stephen Lang, Rose McGowan que je n'avais pas vu depuis la fin de Charmed, Saïd Taghmaoui qui apparait juste et sa compagne Rachel Nichols qui a juste de belles fesses. Même le combat final est pas fort, on ne ressent rien.

Donc Conan est un film qui n'arrive pas à la cheville de son prédécesseur et nous donne plus envie de rire avec les répliques de son héros que par la vue des combats et du sang, et n'oublions pas la 3D qui sert une nouvelle fois de plus à rien.


09/20