[Critique] Old Boy

Old Boy 2003Le cinéma asiatique est assez peu présent en France, en particulier le cinéma sud-coréen. Si des films comme The Host arrivent dans nos contrées et que certains réalisateurs arrivent à s'exporter à l'international (comme pour Snowpiercer), le film Old Boy a réussi à être particulièrement remarqué en obtenant le Grand Prix au festival de Cannes. Second opus de la trilogie de la vengeance de son réalisateur, Old Boy aura réussi à marquer les esprits, pour différentes raisons.

La première est, sans hésiter, son scénario. Réfléchi, avec un rythmique particulièrement maîtrisé, le film prend parfaitement place dans la notion de vengeance, avec une double vengeance au coeur du film. Les différentes pistes arrivent à s'enchaîner de manière tout à fait naturelle, et permettent au personnage derrière toute la machination d'être rendu de plus en plus humain au fil du film, tandis que le héros cherche à devenir de plus en plus bestial. 

Le twist final est particulièrement bien trouvé et permet au film d'avoir une toute nouvelle dimension, bien plus perverse que le postulat initial qui était particulièrement vicieuse.

La réalisation est elle aussi maîtrisée. En proposant une prise de vue intelligente, le film arrive à mettre en avant des moments épiques, à l'instar de ce plan séquence où Oh Dae-Soo affronte une dizaine de malfrats. 

Le trio central d'acteur est très bien dirigé, notamment les deux hommes centraux, qui arrivent parfaitement à montrer les différences entre les deux hommes, avec un homme froid et manipulateur face à un homme impulsif.

Old Boy 2003

Casting réussi, réalisation innovante et scénario béton et incroyablement prenant, Old Boy est une pépite du cinéma.

Note :

Note-9-10

 

Old Boy
Réalisé par Park Chan-wook
Avec Min-sik Choi, Ji-tae Yu, Hye-Jeong Kang,...

Date de Sortie: 29 Septembre 2004
Genre: Thriller, Drame

Synopsis: A la fin des années 80, Oh Dae-Soo, père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui. Séquestré pendant plusieurs années dans une cellule privée, son seul lien avec l'extérieur est une télévision. Par le biais de cette télévision, il apprend le meurtre de sa femme, meurtre dont il est le principal suspect. Au désespoir d'être séquestré sans raison apparente succède alors chez le héros une rage intérieure vengeresse qui lui permet de survivre. Il est relâché 15 ans plus tard, toujours sans explication. Oh Dae-Soo est alors contacté par celui qui semble être le responsable de ses malheurs, qui lui propose de découvrir qui l'a enlevé et pourquoi. Le cauchemar continue pour le héros.

Articles en rapport avec Films Cultes

[Film Culte] Citizen Kane 27 avril 2015

[Critique] Matrix 29 octobre 2014

[Critique] S.O.S Fantômes 22 octobre 2014

[Critique] Mysterious Skin 16 octobre 2014

[Critique] Coup de foudre à Notting Hill 20 août 2014

- Toute la categorie -