[Critique] Heat

heat 1996Cité régulièrement comme référence du polar, Heat de Michael Mann l'est devenu avant tout grâce à ce face à face mythique entre deux acteurs : Robert De Niro et Al Pacino.

Une scène qui n'éclipse pas pour autant pour le film loin de là, Heat est une course poursuite haletante et prenante de bout en bout.

Heat, c'est d'abord un casting de rêve avec son duo électrique entre Al Pacino, l'inspecteur chargé d'arrêter la vague de casses perpétrés par Robert De Niro et sa bande. Rien que la présence de ces deux là justifie amplement le statut d'oeuvre culte du film. Bien que l'apparition de l'un de ses deux monstres à l'écran provoque immédiatement un sentiment de profond respect du spectateur, le reste du casting n'en pour autant pas éclipsé et la présence de Val Kilmer ou encore Jon Voight apporte un plus indéniable au film.

Mais plus qu'un casting, Heat réalise la vraie prouesse du film réside dans le rythme infernal que Micheal Mann impose sur près de deux heures cinquante d'intrigue, ne se posant que pour mieux repartir de plus belle. Ces moments de détente lui permettent alors de s'intéresser d'avantage à ses protagonistes et ainsi en montrer une autre facette dans leurs relations aux autres. Si il aura tendance par moment à s'intéresser de trop près à des seconds couteaux mineurs, le film se focalise avant tout sur le face à face entre les mondes de De Niro et Al Pacino qui apparaissent alors proches. Mais même durant ces moments Mann prend soin de laisser flotter dans chaque scène une tension palpable, croissante au fur et à mesure du rapprochement entre la police et les malfrats.

Passons sans transition à ce qui me parait la plus grande qualité du film: sa mise en scène. Urbaine, élégante et stylisée, la réalisation de Micheal Mann apporte au film un aspect novateur. Le film jouit de ce fait d'une lisibilité des scènes d'actions qui rendent par exemple les braquages époustouflants et nous scotche à notre siège à plus d'une reprise. Ainsi Heat démontre le talent de Mann, autant dans la maîtrise de son récit que dans l'aspect purement formel du film qui devient un objet aussi spectaculaire que brillant.

Au final, Heat est vraiment une excellent enquête policier dirigé de main de maître par le talentueux et l'expert en triller Michael Mann qui fait encore des merveille. Un réalisation très soigné et une mise en scène redoutablement efficace. L'intrigue est très captivant, très bien mené et surtout très prenante, on ne décroche pas un seul seconde.

heat 1996

Heat vaut largement son étiquette de référence du cinéma par son intrigue pleine de tensions, son excellent casting et sa mise en scène au couteau.

Note :

Note-8-10

 

Heat
Réalisé par Michael Mann
Avec Robert De Niro, Al Pacino, Val Kilmer, Jon Voight, Tom Sizemore, Ashley Judd,...

Date de sortie: 21 février 1996

Genre: Action, Policier, Drame

Synopsis: La bande de Neil McCauley à laquelle est venu se greffer Waingro, une nouvelle recrue, attaque un fourgon blindé pour s'emparer d'une somme importante en obligations. Cependant, ce dernier tue froidement l'un des convoyeurs et Chris Shiherlis se retrouve obligé de "terminer le travail". Neil tente d'éliminer Waingro, mais celui-ci parvient à s'échapper. Parallèlement, le lieutenant Vincent Hanna mène l'enquête...

Articles en rapport avec Films Cultes

[Film Culte] Citizen Kane 27 avril 2015

[Critique] Matrix 29 octobre 2014

[Critique] S.O.S Fantômes 22 octobre 2014

[Critique] Mysterious Skin 16 octobre 2014

[Critique] Coup de foudre à Notting Hill 20 août 2014

- Toute la categorie -