Lord of War

Lord of War
Réalisé par Andrew Niccol
Avec Nicolas Cage, Jared Leto, Bridget Moyhanan et Ethan Hawke

Date de Sortie:4 Janvier 2006
Genre:Drame, Thriller

Synopsis: Né en Ukraine avant l'effondrement du bloc soviétique, Yuri arrive aux Etats-Unis avec ses parents. Il se fait passer pour un émigrant juif... Audacieux et fin négociateur, il se fait une place dans le trafic d'armes. Les énormes sommes d'argent qu'ilgagne lui permettent aussi de conquérir celle qui l'a toujours fasciné, la belle Ava. Parallèlement à cette vie de mari et de père idéal, Yuri devient l'un des plus gros vendeurs d'armes clandestins du monde. Utilisant ses relations à l'Est, il multiplie les coups toujours plus risqués, mais parvient chaque fois à échapper à Jack Valentine, l'agent d'Interpol qui le pourchasse. Des luxueux immeubles new-yorkais aux palais des dictateurs africains, Yuri joue de plus en plus gros. Convaincu de sa chance, il poursuit sa double vie explosive, jusqu'à ce que le destin et sa conscience le rattrapent...

Critique: Que dire à part que ce film est un chef d'oeuvre. S'inspirant de faits réels, le scénariste et réalisateur Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca, Simone) retrace les débouards d'un marchant d'armes - nous submergeant ainsi de son talent. Les formidables prestations de Nicolas Cage, de Jared Leto et d'Ethan Hawke y sont aussi pour beaucoup. Il en ressort un réalisme renversant.

Pour le scénario, Andrew Niccol s'est inspiré de cinq véritables trafiquants d'armes pour créer le personnages de Yuri mais le plus ressemblant est Viktor Bout. Il a fait la même chose pour le personnage d'André Baptiste, le président du Libéria, qui serait lui basé sur le véritable ancien président, Charles Ghankay Taylor. En faisant ainsi il apporta un réalisme magnifique, rien que le générique d'ouverture est d'une beauté et tellement vrai.
Pour le casting, il est parfait, Nicolas Cage est excellent en marchand d'armes, il joue ce rôle comme si il avait attendu celui-ci depuis la nuit des temps, la justesse, l'envie, tout est là. Jared Leto quant à lui est très bon dans le rôle du frère, son évolution  est importante pour l'histoire car l'un des phares de Yuri. Ethan Hawke (qui pour est de la deuxième fois sous la houlette de Andrew Niccol) est excellent en Jack Valentine, l'agent d'Interpol qui est la voix de la paix.
En dernier, passons à la force du film, le réalisme est epoustouflant, on voit que vendre des armes n'est pas toujours facile et que pour se faire une place, il ne faut pas avoir de pitié. Andrew Niccol appuie le film aussi sur les liens de famille qui sont importante dans la vie de Yuri Orlov.

La plupart des scènes du film sont criante de vérité et ça apporte au film une saveur particulière qui nous fait presque regretter de ne pas être marchand d'armes mais la réalité rattrape l'homme et nous met une claque pour pouvoir nous montrer toute la difficulté et la force nécéssaire pour être Un Génocide à nous tout seul.


15/20

Articles en rapport avec Films Cultes

[Film Culte] Citizen Kane 27 avril 2015

[Critique] Matrix 29 octobre 2014

[Critique] S.O.S Fantômes 22 octobre 2014

[Critique] Mysterious Skin 16 octobre 2014

[Critique] Coup de foudre à Notting Hill 20 août 2014

- Toute la categorie -