[Critique] The Rocky Horror Picture Show

The Rocky Horror Picture Show 1975The Rocky Horror Picture Show est une adaptation d'une comédie musicale du même nom qui s'était produite à Londres en 1973, et fait partie de ces oeuvres cultes, pas forcément accessible au premier abord, mais diablement bon.

L'histoire est simple : un couple de jeunes mariés tombent en panne de voiture et sont hébergés dans un château tenu par un scientifique travesti qui créé ce soir un homme artificiel, Rocky.

Musicalement, c'est très rock, avec un son des 70's. Les partitions sont diverses, aussi bien avec des ballades (Science Fiction/Double Feature), du rock'n'roll (Hot Patootie), ou du rock fm (Sweet Transvestite). Les amateurs de rock y trouveront leur compte sans aucun souci. Cependant, contrairement à plusieurs comédies musicales, les chorégraphies sont plus absentes, et plus accessibles à n'importe quel danseur. Les chorégraphies sont aussi en accord complet avec le message du film (j'y reviens plus tard).

Au niveau du casting, c'est du très bon. Susan Sarandon ou Tim Curry sont parmi les premiers rôles, et Tim Curry arrive à nous offrir un rôle mémorable dans le rôle du docteur Frank'n'Furter. A la réalisation cependant, cela reste assez classique, mais cherche à parodier les films de science-fiction ou d'horreur, en sur-utilisant tous les clichés des films de série B.

Le message du film, est le coeur de l'oeuvre : le film appelle à la libération sexuelle. On y suit en effet le parcours initiatique de deux jeunes mariés encore vierges qui vont tomber dans la maison de la luxure, en mettant en scène un travesti qui va pervertir les deux amants, grâce notamment à Rocky, homme sexuel créé de toute pièce. La chanson Touch-A, Touch-A, Touche Me est la plus équivoque : la jeune mariée explique qu'elle souhaite connaître les plaisirs charnelles par l'ensemble des créatures de la nuit, ces créatures de la nuit étant l'ensemble des personnages de la comédie musicale. Ainsi, on se retrouve avec des évocations d'amours lesbiens, gays ou des invitations à des parties à plusieurs.

C'est d'ailleurs la perception de ce message qui permet d'apprécier le film : sans le message, RHPS est avec une intrigue plate et une ambiance de dessin-animé de mauvais goût, qui ne vaut le coup que par sa musique.

Le film culte, a fait l'objet d'une adaptation par Glee, reprenant les chansons les plus célèbres du film. La comédie musicale se produit chaque semaine à Paris, dans le Studio Galande (Paris 5) les vendredis et samedis soir, où un spectacle interractif est offert (pour les curieux, prévoir du riz et des vêtements pouvant être salis)

The Rocky Horror Picture Show 1975

Une comédie musicale difficile d'accès mais excellente, servie par une histoire délirante, une musique entraînante, des refrains qui marquent et un thème toujours d'actualité : la libération sexuelle.

Note :

Note-9-10

The Rocky Horror Picture Show
Réalisé par Jim Sharman
Avec Susan Sarandon, Tim Curry, Barry Bostwick,...

Date de Sortie: 5 Décembre 1975
Genre: Musical, Comédie,

Synopsis: Une nuit d'orage, la voiture de Janet et Brad, un couple coincé qui vient de se fiancer, tombe en panne. Obligés de se réfugier dans un mystérieux château, ils vont faire la rencontre de ses occupants pour le moins bizarres, qui se livrent à de bien étranges expériences.

Articles en rapport avec Films Cultes

[Film Culte] Citizen Kane 27 avril 2015

[Critique] Matrix 29 octobre 2014

[Critique] S.O.S Fantômes 22 octobre 2014

[Critique] Mysterious Skin 16 octobre 2014

[Critique] Coup de foudre à Notting Hill 20 août 2014

- Toute la categorie -