[Critique] Insidious 2

insidious 2 2013Deux films de James Wan pour se partager l’affiche horrifique de la rentrée, c’est presque miraculeux. Déjà, j’en entends certains craindre que la folie prolifique du réalisateur sino-malaisien puisse s’accompagner d’une baisse de régime ; après nous avoir livré le délicieux Conjuring : Les Dossiers Warren il y a maintenant un mois, Wan peut-il réitérer l’exploit ? Du dyptique (et bientôt trilogie) Insidious, le second chapitre poursuit à quelques heures près le cours des évènements du premier ; le jeune Dalton est sauf mais les esprits malins qui hantent la famille Lambert n’ont pas encore tous été vaincus.

D’emblée, il m’apparait important de préciser qu’Insidious : Chapitre 2 esquive l’erreur classique de la plupart des sequels en ne racontant pas seulement une autre histoire située après la première. Il élargit ainsi son intrigue à celle dont les bases étaient déjà posées, et toutes les pistes semées par Wan dans son premier film sont ici reprises intelligemment. Avec pour plus concret exemple, ces jeux de chronologie forcément ludiques qui ponctuent ce nouvel épisode et permettent surtout d’apprécier la complexité de son histoire et de la mythologie des deux films ; bien rare pour un mastodonte du film d’horreur automnal.

A l’arrivée, on prend un réel plaisir à retrouver les protagonistes et leurs interprètes ; l’excellent Patrick Wilson impressionne aux côtés de Rose Byrne, plus effacée, tous deux secondés par un casting de seconds-rôles au moins solides. Un line-up de talents qui n’est pas sans aller avec les facéties au mieux amusantes, au pire agaçantes des deux nerds du premier film.

L’ambiance horrifique est encore une fois très travaillée, les effrois sont nombreux et variés, reposant à nouveau sur une impeccable direction artistique qui rend sans aucun doute justice à la richesse glauque du monde imaginé par Wan ; de la BO affûtée de Bishara, moins envahissante qu’avant mais toujours aussi efficace, jusqu’au travail d’effets visuels, assurément toujours conséquent.

En revanche, on pourra regretter que les différentes incarnations de l’horreur et les tentatives de Wan ne se concrétisent pas toutes. Les thématiques et références ici employées ne prennent en fait sens qu’au bout d’une (petite) heure de film, une fois amorcée l’enquête et passée une mise en place lourde et revue, allant même occasionnellement transpirer des plus décevants effets d’un Paranormal Activity. On passera enfin sous silence une ouverture finale bien malvenue.

insidious 2 2013

Sans prétention et malgré un démarrage poussif, Insidious : Chapitre 2 reste un ride horrifique agréable, une suite qui parvient à surprendre tout en conservant les bases posées par le précédent film… en héritant parfois de ses faiblesses, de l’humour parachuté à la conclusion télescopée.

Note :

 

Insidious chapitre 2
Réalisé par James Wan
Avec Rose Byrne, Patrick Wilson, Barbara Hershey,...

Date de sortie: 2 octobre 2013

Genre: Horreur, Epouvante

Synopsis: Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement.
Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits.