[Critique] American Nightmare 2 : Anarchy

the purge 2 2014L'année dernière sortait American Nightmare, une surprise indépendante, qui s'il est pas forcément exceptionnel dans sa réalisation, arrivait à proposer un contenu très fort et très politisé, permettant au huit-clos d'avoir une dimension bien plus intelligente que la plupart des films d'horreur. Compte tenu du succès et du faible budget de production, un nouvel opus était donc attendu. Ici, on s'éloigne de la famille du premier opus pour suivre la route de 5 personnes différentes à travers la ville.

Et le principal souci du film, c'est au final de vouloir quitter la claustrophobie du huit-clos et son aspect  inéluctable pour voir des personnages traverser la ville. L'intérêt était dans un sens légitime : voir ce que donne la Purge à grande échelle, et pas seulement au travers d'un groupe de jeune. Du coup, les dimensions sont assez nombreuses et c'est dans un sens ce qui plombe le film. Très mal rythmé il alterne les scènes calmes pour développer les personnages et les nouvelles péripéties, nouvelles approches. Du coup, le tout manque cruellement de tension tant le tout reste prévisible. La réalisation n'est pas du tout exceptionnel et si le casting s'appuie sur des acteurs en devenir, familier du petit ou du grand écran, le casting ne brille jamais réellement, notamment plombé par les deux héroïnes principales, une mère et sa fille. Le développement des personnages n'est pas du tout mis en avant correctement puisque pour le personnage central interprété par Frank Grillo (que les amateurs de comics auront reconnu dans le rôle de Crossbones dans Captain America : The Winter Soldier) reste obscur tout le long du film, empêchant de pouvoir réellement s'identifier à lui et à sa quête.

Cependant, ce qui avait fait la force du premier opus était sans conteste son intelligence et sa dimension politique, amenant de réelles réflexions sur la sécurité outre-atlantique et à la gestion de facteurs socio-économiques. Le souci, c'est que dans cette suite, le tout est fait avec beaucoup moins de subtilités. On sent beaucoup trop quand les réalisateurs veulent faire passer un message, et malheureusement, ce message est unilatéral, avec une vision unique, là où précédemment, le tout était fait avec beaucoup plus de nuances, permettant d'offrir un point de vue riche et variés sur cette appréhension.

the purge 2 2014

Avec cette dimension politique absente ou lourde et un scénario bien trop faiblard et bien moins intense, cette suite est bien moins intéressante que son aîné…

Note:

Note-4-10

The Purge 2 2014

American Nightmare 2 : Anarchy

Réalisé par James DeMonaco

Avec Frank Grillo, Carmen Ejogo, Zach Gilford,...

Date de Sortie: 23 juillet 2014

Genre: Epouvante-Horreur

Synopsis: Leo, un homme sombre et énigmatique, brigadier de police, est hanté par la disparition de son fils. S'armant d'un arsenal offensif et défensif, cet homme possédé est résolu à se purger de ses démons. Eva, une mère célibataire tentant tant bien que mal de joindre les deux bouts, et sa fille adolescente Cali vivent dans un quartier défavorisé et n'ont pas les moyens de s'offrir une bonne protection. Quand une poignée de «purgeurs» masqués pénètrent chez elles et les capturent, elles n'ont d'autre choix que de s'en remettre à leur libérateur fortuit, Leo. Au détriment de sa mission de vengeance «autorisée» contre celui qui a porté préjudice à sa famille, Leo, témoin de l'enlèvement d'Eva et Cali, ouvre le feu sur leurs agresseurs alors que Shane et Liz, un couple sur le point de se séparer, sont les victimes d'un acte de sabotage sur leur voiture à quelques minutes seulement du début de la Purge. Trouvant refuge dans le véhicule blindé que Leo a laissé ouvert pour porter secours à Eva et Cali, Shane et Liz s'allient alors à eux pour tenter de se défendre contre ceux qui ont la ferme intention d'exercer leur droit à la tuerie. Alors que ces cinq nouveaux alliés sont poursuivis à travers la ville, dans un sinistre jeu de «tue-moi ou je te tue» effaçant la frontière entre vengeance sponsorisée et justice humaine, tous sont amenés à remettre en question tout ce que leurs dirigeants leur ont toujours prôné.