[Critique] Girls Only

girls only 2015Petite comédie signée Lynn Shelton, Girls Only raconte l’histoire d’une femme de 30 ans, paniquée par son avenir. Elle décide de tout plaquer pour rencontrer une jeune fille de 16 ans et se lie d’amitié avec elle.

Avec son affiche française rose bonbon et son titre on-ne-peut-plus girly, Girls Only est vendu comme un « film de filles » (comme si un film ne pouvait parler qu’à un genre et pas à un autre). Il n’en est rien, heureusement, car si l’on suit l’itinéraire d’une jeune femme, ses questions et préoccupations restent malgré à la portée de tous, et il est possible que chacun d’entre nous se soit déjà retrouvé face à des hésitations sur sa vie future.

On aurait aimé plus de piquant, cependant, et le film se contente sagement de raconter son histoire sans aucune étincelle. Ce n’est pas vraiment la faute du casting (le duo Knightley/Rockwell est plutôt bon), mais l’absence de surprises fait qu’on se retrouve devant un film certes sympathique, mais qu’on oubliera sitôt sorti de la salle.

On n’attend évidemment pas un chef d’œuvre quand on voit le pitch de Girls Only, mais si le résultat final n’est pas mauvais, il manque d’un petit truc en plus qui le rendrait vraiment sympathique. A voir donc, si vous voulez vous vider la tête l’espace d’une petite heure et demie. Pas plus.

girls only 2015

Une petite comédie sympathique qui remplit son contrat sans étincelles.

Note :

Note-6-10

 

Girls Only
Réalisé par Lynn Shelton
Avec Keira Knightley, Chloë Grace Moretz, Sam Rockwell, Kaitlyn Dever,...

Date de Sortie : 13 mai 2015
Genre: Romance, Comédie
Bande annonce

Synopsis: A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d'amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n'est pas le comportement des hommes qui va l'apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie... de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l'adolescente et ses copines. Jusqu'à croiser le père d'Annika au petit-déjeuner...