[Critique] Le Jour où je l'ai Rencontrée

Le jour où je l'ai rencontrée 2012

Une nouvelle romance avec deux espoirs du cinéma, Freddie Highmore de Arthur et les Minimoys et Emma Roberts de Scream 4...

Freddie Highmore jouant l'artiste incompris et Emma Roberts la jolie midinette tourmentée, ces deux personnages se liant pour donner une relation compliquée. Rien de nouveau dans ce pitch, mais une romance avec un soupçon de drame. La bande-son est pas mal. Le casting est parfait. Les acteurs sont excellents, même Emma Roberts que je n'aime pas spécialement, cependant je n'ai pas accroché. La réalisation est bonne, les dialogues sont agréables et l'idée de départ est originale, toutefois, je n'ai pas accroché.

Le personnage de George ne m'a pas du tout touché, au contraire... Un ado fainéant et qui se laisse vivre sans but sans énergie... Tout au long du film, il reçoit un tas d'électrochocs, mais rien n'y fait et même si la fin était pas mal, ce n'était pas suffisant pour me faire oublier l'ennui profond que j'ai ressenti lors de la principale partie du film. 

Mais reste Intéressant et touchant, "Le Jour où je l'ai rencontrée" démontre, par le biais du bon jeu de Freddie Highmore et Emma Roberts, comment la jeunesse d'aujourd'hui est perdu et elle a du mal à faire des choix.

Le jour où je l'ai rencontrée2012

Le Jour où je l'ai rencontrée est un bon film, les protagonistes sont bons et la mise en scène assez réussie. c'est au niveau du scénar que le film pêche un peu car des comédis de ce genre il y en a eu foison. Pas de surprise mais un film attachant.

Note:

Note-6-10

Le jour où je l'ai rencontrée

Le jour où je l'ai rencontrée

Réalisé par Gavin Wiesen

Avec Freddy Highmore, Emma Roberts, Sacha Spielberg,...


Date de Sortie: 2 Mai 2012

Genre: Romance, Drame

Synopsis: La fin de l’année de terminale approche. Jusque-là, George a réussi à s’en sortir sans jamais réellement travailler. Même en arts plastiques, la seule matière qui l’intéresse, il se contente de gribouiller. Il est presque toujours seul, et préfère sécher les cours plutôt que de s’intéresser au bal de promo ou de chercher à s’inscrire dans une université. Et puis un jour, il vole au secours d’une des filles les plus jolies et les plus populaires de l’école en se dénonçant à sa place.
Sally commence alors à s’intéresser à lui. Elle lui fait découvrir son univers, l’invite à des fêtes, l’emmène au musée, sèche l’école en sa compagnie et devient sa meilleure amie. George tombe bientôt amoureux, sans réussir à avouer ses sentiments. C’est alors qu’il fait la connaissance de Dustin, un peintre dont la cote monte. George se met à voir la vie comme un artiste, et Sally comme sa muse.
Sally offre à George un refuge face à la médiocrité du lycée et à l’insécurité de son foyer. Mais tandis que la fin de l’année se profile, le proviseur lance un ultimatum au jeune homme : soit il fait en trois semaines les devoirs qu’il n’a jamais faits de toute l’année, soit il n’aura pas son diplôme. Pour George, le monde s’écroule, et cette fois, son talent pour s’en sortir sans rien faire ne suffira pas…