[Critique] Upside Down

Upside Down 2013

Après Oblivion ou Cloud Atlas, les films de SF continuent avec cette fois-ci Upside Down, petite pépite visuelle de Juan Solanas où l'originalité est d'allier une histoire à la Roméo et Juliette à deux mondes régi par deux gravités opposées.

Dès le départ, Upside Down pose ses bases pour mieux nous donner le contexte de ces deux mondes reliés et nous envoute avec de bonnes notes musicales et un univers surréaliste crée avec seulement 60 millions de dollars, un sacré défi... Il faut prendre l'histoire entre Adam (Jim Sturgess éblouissant) et Eden (Kirsten Dunst) comme une poésie, elle est d'ailleurs conté par Adam.

Mais malheureusement derrière ces magnifiques scènes graphiques qui joue avec la gravité, le scénario est en dessous devenant moins prenant avec trop de longueurs et de répétitions. Le travail sur les personnages n'est pas assez abouti, on le ressent trop vite. On voit aussi quelques incohérences flagrantes qui pénalisent le film.

Heureusement le film se rattrape sur la fin malgré sa très mauvaise conclusion, il réussit à véhiculer un discours sur l’amour et la discrimination des classes sociales et nous donne une belle poésie avec deux acteurs très attachants.

PS : Je pose un petit coup de gueule sur Warner !! Il y a des films dont il faut s'armer de patience pour les voir un jour à l'écran, Upside Down de Juan Solanas en fait partie, car la distribution fut désastreuses, le film se retrouvant malheureusement sur le net avant sa sortie.

Upside Down 2013

Juan Solanas signe un beau film qui mélange SF et romance, on s'enivre facilement de ce couple grâce à sa BO mais aussi pour ses effets visuels, seul bémol, le scénario avec quelques incohérences.

Note :

Note-7-10

Upside Down
Réalisé par Juan Solanas
Avec Kirsten Dunst, Jim Sturgess, Timothy Spall,...

Date de Sortie: 1 Mai 2013
Genre: Science-Fiction, Romance, Thriller

Synopsis: Dans un univers extraordinaire vit un jeune homme ordinaire, Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance : Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam - si près que lorsqu’il regarde vers le ciel, il peut voir ses villes étincelantes et ses champs fleuris. Mais cette proximité est trompeuse : l’entrée dans son monde est strictement interdite et la gravité de la planète d’Eden rend toute tentative extrêmement périlleuse.