[Critique] Divergente

Divergente 2014Après le succès des adaptations des premiers tomes d'Hunger Games, et la celui de la sortie des romans de Veronica Roth. Divergente se devait de trouver sa place sur grand écran, et c'est plutôt réussi.

C'est dans une ville à moitié ravagée, protégée par une muraille que le film débute, accompagné par la voix-off de Shailene Woodley (interprète du rôle principal) qui résume la situation. Les bases sont donc rapidement posées. Le monde et la population divisée en factions, les spectateurs y croient et surtout comprennent dès le début. Bien que le passé soit passé sous clé, ça ne semble pas important, et il est aisé d'imaginer que tout sera révélé plus tard. Le fonctionnement de cette société ne dérange pas, car pour l'héroïne, c'est normal. Sauf que le film, tout comme le livre, va aborder un thème intéressant, celui qui concerne principalement les jeunes, c'est-à-dire le public visé. Car en passant des Altruistes aux Audacieux, elle s'émancipe et quitte la vie qu'elle connaissait. Elle part vers l'inconnu et quitte sa zone de confort, c'est très représentatif de ce qui attend les jeunes.

Ce choix, Beatrice le fait car elle est Divergente, et elle correspond à trois factions. Mais elle est surtout en danger. Le film devient alors beaucoup plus intense dès qu'elle apprend que sa situation, son secret, elle doit le garder pour elle. Le tout est rythmé par son initiation chez les Audacieux, des coups et des jeux en équipes. C'est bien rythmé, et il fait bon de voir un personnage féminin, devenue Tris, évoluer, prendre confiance en elle et rendre les coups. Autant que de la voir créer des liens, se faire des amis, alors qu'elle a dû dire adieu à sa famille, mais aussi des ennemis. Bien que les relations ne soient pas plus approfondies. Principalement, la relation entre Tris et Four (Quatre en version française), c'est plutôt confus et mal raconté. Et c'est parce que le scénario se veut simple, peut-être un peu trop ? Bien qu'il soit fidèle au roman, tout en permettant à ceux qui ne l'ont pas lu de comprendre le contexte et les enjeux, il part parfois dans les facilités.

Tout comme la réalisation, finalement, où ce n'est pas très recherché. Elle est digne d'un divertissement, et c'est ce que c'est. Divergente est un très bon divertissement. Accompagné parfois de chansons d'Ellie Goulding qui correspondent bien à l'ambiance du film, le reste de la bande-son passe presque inaperçue, car mal gérée. En effet, elle n'est pas forcément là quand il le faut.

Moins présente à l'écran que les deux acteurs principaux, Kate Winslet redore un peu le casting de ce film. Elle incarne parfaitement bien la froideur du personnage de Jeannine Matthews. Tris est un personnage intéressant et fort, à l'instar de Katniss Everdeen (Hunger Games), et très bien joué par Shailene Woodley, qui commence à se faire un grand nom dans l'industrie du cinéma. Elle est très expressive et naturelle, les nombreux plans sur son visage le montrent. Elle permet de rendre son rôle très empathique. On la comprend et l'apprécie, ce qui n'est pas toujours le cas pour les autres personnages. Les secondaires sont bâclés, ils apportent parfois une touche d'humour ou des conflits, mais ils restent trop en retrait. Et c'est pour cette raison que le film peut parfois manquer d'émotion, nous avons du mal à nous attacher aux autres personnages à part Tris ou Four.

Divergente 2014

Ce premier film promet une belle franchise pour Divergente, avec une bonne dose d'action et des personnages principaux intéressants, dont l'on veut en savoir plus.

Note :

Note-7-10

 

Divergente
Réalisé par Neil Burger
Avec Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet,...

Date de sortie: 9 avril 2014

Genre:Science fiction , Action , Romance

Synopsis:Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.