[Critique] La Planète des Singes : l'Affrontement

la planète des singes : l'affrontement 2014Peu de gens misaient sur le reboot de la Planète des Singes en 2011. Pourtant, le film est devenu un succès public autant que critique, et la suite a été vite mise en chantier, avec cette fois derrière la caméra Matt Reeves, réalisateur de « Cloverfield » et du remake américain du film suédois « Morse ». Aucune trace du casting humain vu dans le premier opus, mais une nouvelle troupe menée par Jason Clarke, Keri Russell et Gary Oldman.

Ce renouvellement de casting est une excellente chose puisqu’elle permet de se reconnecter aux humains, décimés après la grippe créés dans le premier opus. Leur leitmotiv est ici la solidarité, la nécessité de reconstruire un monde en ruines en comptant les uns sur les autres. A ce titre, la famille recomposée que l’on suit réussit à être touchante car le scénario joue intelligemment sur les non-dits et la douleur passée pour que l’on puisse s’attacher à eux. On reprochera peut-être au reste des humains (menés par Gary Oldman) de sombrer dans la caricature et la rengaine « Les singes sont dangereux » sans chercher à comprendre ce qui s’est passé. Mais chaque acte ou presque est justifiable, dans un monde où l’on ne sait pas si le virus est toujours actif.

Et ce qui fait que cette suite est aussi saississante, c’est sa tension, omni-présente, même dans les moments de relâchement (notamment avec le nouveau-né de César qui est adorable). Durant les deux heures de long-métrage, le rythme est parfait et la tension, comme dit précédemment, ne redescend pas un seul instant. Tout peut basculer d’un instant à l’autre, à chaque geste malencontreux des humains. Une tension brillamment exploitée par un scénario divisé en deux parties, la deuxième, plus classique, tombant malheureusement dans quelques travers regrettables. Cependant cela ne nuit absolument pas au film et donne au contraire envie de découvrir la suite des aventures de César, la fin étant à ce titre assez ouverte.

Techniquement, le film est une grande réussite. WETA avait fait des miracles sur le premier opus, ici on atteint un niveau stupéfiant concernant le rendu des singes. Leurs émotions sont incroyablement retranscrites, et autant le dire, oui, Andy Serkis mérite que son travail pour le personnage de César soit récompensé aux Oscars. Ajoutez à cela une réalisation efficace de Matt Reeves qui se permet quelques plans totalement fous (une caméra posée sur un tank qui tourne à 360° notamment) et une superbe bande-originale de Michael Giacchino et vous obtenez un cocktail diablement efficace.

la planète des singes : l'affrontement 2014

La Planète des Singes – L’Affrontement est donc une suite très réussie, haletante et tendue. Une prousse technologique associée à un scénario efficace, qui, malgré quelques fausses notes, fait de ce film un immanquable de cet été.

Note :

Note-8-10

 

La Planète des Singes : l'Affrontement
Réalisé par Matt Reeves
Avec Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman, Keri Russell,...

Date de sortie: 23 juillet 2014

Genre: Science-Fiction, Action

Synopsis: Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.