[Critique] Space Battleship l'Ultime Espoir

space battleship yamato 2011Space Battleship Yamato, anime culte des années 70, mais peu connu en France, se la joue live-action. Les Japonais ont vu les choses en grand, et ont choisi de donner toutes ses chances à ce pilier de la japanimation, plutôt que de le saloper comme ils le font avec d’autres classiques.

On retrouve donc des VFX très aboutis, dans la veine d’un Returner (signé lui aussi par le même réalisateur, Takashi Yamazaki), ainsi qu’un casting largement à la hauteur, et pour finir un réalisateur qui n’a plus rien à prouver (en plus de Returner, il est le papa de la saga Always).

Néanmoins, il était difficile de tout condenser en un seul film, et c’est sans grande surprise que la bobine atteint près de 140 minutes. Malgré cette longueur, on ne s’ennuie pas, cela grâce à une multitudes de combats spatiaux bien fichus, et si les personnages ne sont que vaguement développés, leur vie sur le Yamato l’est suffisamment, afin de ne pas limiter l’intérêt du film à ces seules scènes d’action, la tambouille prend, et nous épargne la multiplication de sous-histoires, comme c’est souvent le cas dans les productions venues du soleil levant.

On y retrouvera tout un tas de références, mais ça fait surtout vachement plaisir de voir un Space Opera à la sauce nippone, nous offrant des Japonais sauveurs du monde, ce qui nous change de ce dont on est habituellement gavés. Les personnages reprennent les costumes de l’anime, ce qui pourra faire sourire ceux qui ne connaissent pas l’oeuvre originale, mais qui finalement collent plutôt bien aux codes du genre, façon Sakura Taisen, permettant à nos personnages d’être héroïques, sans pour autant en perdre leur élégance (typique du samouraï). 

Bref, Space Battleship est une surprise plutôt sympathique, bien que l’on ne puisse s’empêcher de lui reprocher certains défauts. Les personnages ne sont que peu développés,  et la bande-originale fait appel à outrance aux cordes, ce qui est certes l’un des basiques du Space Opera, mais dont les thèmes sont trop simplistes et répétitifs, ne dépassant guère le niveau de ceux de Stargate SG1.

Au final on passe outre ces défauts, et l’on aime cette volonté qu’ont les personnages de se battre, de sauver la planète, de tout risquer pour en sauver un seul, ou à l’inverse, se sacrifier pour en sauver un plus grand nombre (cf le sacrifice de Spock). Ça ne vaut pas le meilleur des Star Trek, mais ça dépayse et nous fait voyager dans un univers différent de ceux que l’on a l’habitude de voir, ce qui est quand même l’intérêt principal de la science-fiction intergalactique.

space battleship yamato 2011

Space Battleship convaincra plus les fans de Space Opera avec un Takashi Yamazaki convaincant et bons FX. Un blockbuster japonais pimpant.

Note :

Note-6-10

 

Space Battleship: l'Ultime Espoir
Réalisé par Takashi Yamasaki
Avec Takuya Kimura, Meisa Kuroki, Naoto Ogata,...

Date de sortie: 3 Août 2011

Genre: Science Fiction

Synopsis: Année 2199. L'humanité vit ses derniers jours. La puissante flotte de la planète Gamilas envoie des astéroïdes radioactifs s'abattre sans relâche sur la surface de la Terre, la rendant inhabitable. Les survivants se sont réfugiés dans de vastes cités souterraines, mais les radiations s'enfoncent toujours plus profond, et il n'y aura bientôt plus de refuge possible pour l'espèce humaine.
Le vaisseau spatial Yamato est le dernier espoir pour retrouver une machine de décontamination qui pourrait sauver la Terre du triste sort qui l'attend...