[Critique] American Bluff

American Bluff 2014Après ses deux succès, Fighter et Happiness Therapy, David O.Russell revient avec les acteurs de ces films précédents pour raconter l'histoire d'une arnaque. Casting étoilé, ambiance déjantée,... American Bluff, déjà récompensé par les Golden Globes et nominé dix fois aux Oscars, arrive enfin dans les cinémas français.

On peut dire qu'il est l'un des films les plus attendus, et pour cause O.Russell a su s'entourer d'acteurs appréciés : Christian Bale et Bradley Cooper, du côté des hommes, Amy Adams et Jennifer Lawrence (Oscarisée pour son rôle dans Happiness Therapy). De beaux noms, des talents du cinéma... Ça donne envie ! Et c'est justifié, car ils vivent leurs rôles respectifs. Christian Bale est complètement métamorphosée, voir méconnaissable avec ses dix-huit kilos, pris pour les besoins du film, et une calvitie. Narrateur de sa propre histoire, il nous dévoile son personnage... Un personnage confus, partagé entre plusieurs personnes et choix. Jamais, on arrive à vraiment le définir. Ni gentil, ni méchant. A ses côtés, Amy Adams dans le rôle de Sidney Prosser, qui lui permet de décrocher sa première nomination aux Oscars pour Meilleure actrice dans un rôle principal. Amplement mérité, elle se déchaîne et se met à nu dans ce film, comme jamais avant.

Des acteurs aux prestations explosives qui réussissent presque à nous faire vivre cette aventure, entre deux escrocs et un gars du FBI (Bradley Cooper). Mais les quelques longueurs nous perdent, le scénario n'arrive pas à totalement nous captiver. Heureusement que tout est fait pour nous donner l'illusion d'être dans les années 70. Des décors fidèles, des musiques d'époques et des costumes adaptés (et très décolletés) nous donnent envie de croire à cette histoire, qui sur le papier est assez bancale. Parce que ça va vite, le suspens est mal géré et qu'on a l'impression que le scénario est resté à l'état de premier jet... Alors on apprécie les petites surprises offertes par le réalisateur (dont on ne dira rien de plus), mais il fait d'American Bluff un film d'arnaque comme les autres. Le tout étant rattrapé par le jeu des acteurs, comme il a déjà été dit.

Un des points forts de ce film restera l'humour, les répliques lancées par les acteurs ou les situations. Jennifer Lawrence joue la femme de Bale, face à un tel calibre du cinéma, elle nous montre de quoi elle est capable. Mais on retiendra surtout sa prestation pour son rôle déjanté, celui d'une femme délaissée, trompée et un poil manipulatrice. Elle est attachante, par ses maladresses tout autant que sa détresse. Les relations, les liens, l'amour, l'amitié et la jalousie sont finalement ce qu'il y a de plus important dans American Bluff. Le réalisateur a voulu montrer des personnages réels et dont « on tombe sous leur charme », comme il a pu l'affirmer. Et sur ce point-là, c'est réussi !

American Bluff 2014

American Bluff se démarque des autres films du même genre par son casting, et les personnages interprétés. On apprécie également l'ambiance des seventies, à défaut d'accrocher à l'intrigue !

Note :

Note-7-10

 

American Bluff
Réalisé par David O.Russell
Avec Christian Bale, Amy Adams, Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Jeremy Renner,...

Date de Sortie: 5 février 2014
Genre: Thriller , Drame

Synopsis: Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Articles en rapport avec Thriller

[Critique] Victoria 30 juin 2015

[Critique] Enfant 44 17 avril 2015

[Critique] Dark Places 09 avril 2015

[Critique] Good Kill 06 avril 2015

[Critique] Diversion 24 mars 2015

- Toute la categorie -