[Critique] Un illustre inconnu

un illustre inconnu 2014On a surtout entendu parler d’Un Illustre Inconnu avec sa campagne promo qui a fait couler beaucoup d’encre numérique. En cause : fausses usurpations d’identités sur Facebook censées éclairer sur la sécurité de nos données privées, et mettre en parallèle avec le film ce « vol de vies » que commet Sébastien Nicolas, l’anti-héros que l’on suit dans le film.

Effectivement, le vol de vies est au cœur d’Un Illustre Inconnu, puisque Sébastien Nicolas, joué par un Matthieu Kassovitz méconnaissable, se sert de la vie des autres pour s’échapper de sa vie banale et triste d’agent immobilier. Soit. C’est un hobby pas vraiment répandu, mais passons, ce pauvre homme a bien le droit de fantasmer une vie meilleure, le tout en utilisant beaucoup de latex. Le gros problème, c’est que ce qu’il y a tout autour du personnage est ennuyeux à suivre.

Car forcément, le jour où Sébastien Nicolas usurpe l’identité d’un célèbre musicien français, tout va changer, et l’homme va se découvrir un instinct paternel qu’il ne soupçonnait pas, et qui arrive fortuitement au moment où le véritable musicien décide de disparaître. Et autant le film était déjà chancelant dans sa première demi-heure expliquant le principe de l’usurpation d’identité sans tenter d’y donner une réelle justification, autant le film s’écroule véritablement dès lors qu’il sombre dans le drame familial ni émouvant ni passionnant. A croire qu’Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte se sont retrouvés coincés entre l’envie de raconter un thriller et celle de faire un drame familial. Le problème étant que finalement, aucune des deux parties ne remplit véritablement son contrat. Pire encore, la fin, d’un goût contestable, qui a certes le mérite d’être moralement discutable mais qui n’est absolument pas crédible.

Tout compte fait, la seule chose digne d’intérêt dans « Un Illustre Inconnu » est Matthieu Kassovitz, véritable caméléon dont le travail d’imitation est remarquable. Il retranscrit très bien l’aspect fade de Sébastien Nicolas, et réussit à être inquiétant à travers ses différentes identités. Un aspect renforcé par la mise en scène grisâtre, sans réel génie mais qui, finalement, correspond bien à la personnalité de Sébastien Nicolas.

Long, creux et ennuyeux, Un Illustre Inconnu laisse un goût très mitigé d’autant plus qu’il s’appuyait sur un postulat de départ absolument génial. Reste malgré tout Matthieu Kassovitz, bluffant sous ses différents visages.

un illustre inconnu 2014

Un thriller fade et sans personnalité, à l'instar de son personnage principal.

Note :

Note-2-10

 

Un illustre inconnu
Réalisé par Matthieu Delaporte
Avec Mathieu Kassovitz, Marie-Josée Croze, Eric Caravaca,...

Date de Sortie: 19 novembre 2014
Genre: Thriller, Drame

Synopsis: Sébastien Nicolas a toujours rêvé d’être quelqu’un d’autre. Mais il n’a jamais eu d’imagination. Alors il copie. Il observe, suit puis imite les gens qu’il rencontre. Il traverse leurs vies. Mais certains voyages sont sans retour.

Articles en rapport avec Thriller

[Critique] Victoria 30 juin 2015

[Critique] Enfant 44 17 avril 2015

[Critique] Dark Places 09 avril 2015

[Critique] Good Kill 06 avril 2015

[Critique] Diversion 24 mars 2015

- Toute la categorie -