[Critique] Démineurs

démineurs 2009

 Kathryn Bigelow est une vieille routarde du cinéma d’action américain, connue pour ses films d’action pour mecs, débordant de performances viriles et de testostérone, le plus célèbre étant le culte Point break. Mais elle semblait à la fois absente (peu de films) et en manque d’inspiration (les deux derniers opus étaient franchement moyens) ces dernières années. Ce Démineur est sensé être sa renaissance, avec un sujet chaud et actuel (la guerre en Irak) traité par la fenêtre du métier le plus dangereux qui soit.

 Le parti pris est original et culotté : la guerre est bien une saloperie, mais c’est aussi une drogue. Et les démineurs font chercher leur shoot d’adrénaline comme le camé va traîner dans toutes les rues sordides du coin pour trouver son fix. Ce n’est pas en traînant les pieds que le sergent James se rend sur le champ de bataille, c’est avec le sourire aux lèvres et une excitation d’ado se rendant à son bal de promotion. Le contraste est violent : d’un côté, de la gaité, l’excitation et parfois même l’orgasme (la petite clope après chaque désamorçage en dit long…).

 De l’autre côté, le tableau de fond sur Bagdad, les check-points, la mort omniprésente, la violence hallucinante des embuscades. Le procédé fait son effet, et nous fait rentrer de manière directe et profonde dans le film dès que les héros sont confrontés aux insurgés, soit directement, soit par bombes interposées. Cette vieille Kathryn n’a d’ailleurs pas perdu la main : chaque scène d’action est un véritable morceau de bravoure, avec trois points culminants traités différemment. La scène d’ouverture : sèche et tragique, dans une longue rue déserte. L’embuscade dans le désert : violente, lointaine et interminable. Et la conclusion, qui semble reboucler avec la scène d’ouverture. Mais contrairement à ce qu’on pouvait croire au vu du teasing, ce n’est pas un film entièrement dédié à une performance de mise en scène en temps de guerre (comme pouvait l’être La chute du faucon noir par exemple).Il y a des temps morts, des histoires parallèles, et il se passe beaucoup de choses en dehors du champ de bataille.

 Ce n’est pas non plus un film politique, mais c’est au moins un film à thème. C’est la description d’une situation totalement apocalyptique dans un pays ou la mort peut frapper partout : ça peut paraître classique (et ça l’est probablement) mais cela a rarement été aussi bien mis en image, grâce à un montage sec et un gros travail sur la bande son. De même, la description de l’addiction du sergent qui tourne à l’obsession et met en danger tout le monde n’est pas un thème très novateur, mais il est formidablement illustré, et absolument pas raisonné… ni même soigné. On est parfois plus dans le polar ou le thriller que le film de guerre : le film brouille les pistes et ce n’est pas la moindre de ses qualités. Le film se permet donc d’aller là où on ne l’attend pas, il faut dire que la réalisatrice a l’âge et l’expérience pour se permettre quelques petits pieds de nez. Il faut un certain aplomb pour faire appel à des acteurs confirmés (Ralph Fiennes, Evangeline Lilly, David Morse, Guy Pearce, tous excellents par ailleurs) et les faire disparaître de l’écran dans les deux minutes. On ne perd pas au change pour autant, le petit nouveau qui doit endosser le rôle difficile de tête brûlée est très juste dans un rôle plus en nuance qu’il y paraît.

 On pourra juste reprocher un petit trou d’air dans la deuxième partie du film, lorsque le rythme se traîne un peu, mais c’est pour mieux incruster ces images dans les esprits. Alors qu’on pouvait s’attendre à un une expérience forte, mais qui ne marquerait pas, ce film reste finalement bien gravé dans la mémoire même quelques heures après. Comme quoi dans un genre aussi ultra-vu que le film de guerre, il est toujours possible de réinventer.

démineurs 2009

 

Démineurs signe le renouveau de Kathryn Bigelow, haletant, prenant de bout de bout, une réussite tout simplement.

Note :

Note-8-10

Démineurs

Réalisé par Kathryn Bigelow
Avec Jeremy Renner, Anthony Mackie, Guy Pearce,...

Date de Sortie: 23 Septembre 2009
Genre: Guerre, Drame, Action

Synopsis: Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore... explosive.

Articles en rapport avec Thriller

[Critique] Victoria 30 juin 2015

[Critique] Enfant 44 17 avril 2015

[Critique] Dark Places 09 avril 2015

[Critique] Good Kill 06 avril 2015

[Critique] Diversion 24 mars 2015

- Toute la categorie -