[Critique] Le Loup de Wall Street

Le Loup de Wall Street 2013

Scorsese et DiCaprio reviennent, trois ans après Shutter Island, dans un genre très différent, loin de l'hôpital psychiatrique isolé au milieu de la mer, mais dans un New York des années 80 où l'argent coule à flot, ainsi que la drogue. Avec Le Loup de Wall Street, ce duo gagnant (peut-être cette fois-ci aux Oscars ?) clôture cette année 2013, et en beauté !

Ce nouveau film réalisé et produit par Martin Scorsese, récompensé de nombreuses fois pour différents films, est l'adaptation du livre autobiographique de l'ancien trader Jordan Belfort. Dans le rôle principal du « Loup », nous retrouvons Leonardo DiCaprio, un homme exubérant qui organise des fêtes et se droguent à outrance. On pourrait penser que c'est un second rôle à la Gatsby, mais loin de là, le personnage de F.S. Fitzgerald est beaucoup plus dans le dramatique tandis que Jordan Belfort est un homme exubérant et surtout drôle. DiCaprio dévoile une nouvelle facette de son talent, il peut et sait être drôle. Il nous fait rire, et c'est principalement grâce à la voix-off. Insultes, remarques personnelles, Jordan Belfort raconte son histoire avec un certain recul, ce qui le rend humain et attachant, même lorsqu'il devient un vrai salaud.

Parce que Leonardo DiCaprio n'est pas le seul à porter le film, le reste du casting est également très bon. On regrettera seulement de voir si peu Matthew McCaughney à l'écran, alors qu'on nous promettait un personnage intéressant (malgré son peu de temps à l'écran, il l'est) dans la bande-annonce. Quant à Jonah Hill, on le retrouve dans un rôle démesuré, Donnie Azoff évolue dans le monde de l'argent, à l'instar de Belfort, c'est aussi lui qui permet à Stratton Oakmont de devenir l'entreprise qu'elle est. Kyle Chandler et Jean Dujardin, notre Français oscarisé, se font plus discrets mais ils se démarquent plus du lot. Dans ce casting particulièrement masculin, ce qui est sans doute une façon de montrer que trader c'est un métier d'homme, il y a Margot Robbie qui fait une très forte impression. Elle est tout d'abord sexy, puis elle devient un personnage très intéressant rongé par le mal-être et un époux hors de contrôle. Avec Rob Reiner, ils ont les rôles de ceux qui ramènent les traders à la réalité, ils sont là pour que nous observions jusqu'où Jordan et « sa meute » vont se perdre dans l'avidité.

Jamais le scénario ne nous ennuie, Le Loup de Wall Street est excitant et enivrant, un peu comme les drogues prises par les protagonistes. L'humour s'enchaîne, la vie de Jordan défile sous nos yeux comme il souhaite nous la raconter. Ce n'est pas un film linéaire, au contraire nous suivons les souvenirs du héros alors que lui-même y pense, nous entrons dans son subconscient, nous nous souvenons avec lui. Ce qui en fait, un film très intime, car Jordan Belfort s'adresse à nous, spectateurs. Et si cet homme se moque de tout, le film n'en fait pas autant. Car on ne peut pas rire de tout, et il faut parfois être sérieux. C'est decrescendo, l'humour passe à un sujet plus sérieux, que ce soit sur la drogue, l'argent, la famille... On passe de la décadence à la réalité, celle que Belfort va devoir affronter. Après de nombreuses scènes cocasses, ça ne fait pas de mal au film. Ainsi il est parfaitement rythmé, et est accompagné d'un grand choix de musiques audacieux et qui s'intègre parfaitement aux scènes.

Le Loup de Wall Street 2013

Note :

Note-8-10

 

Le Loup de Wall Street
Réalisé par Martin Scorsese
Avec Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Margot Robbie, Kyle Chandler,...

Date de Sortie: 25 décembre 2013
Genre: Biopic, Drame, Policier

Synopsis: L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez…

Articles en rapport avec Documentaire/Biopic

[Critique] Love & Mercy 08 juillet 2015

[Critique] Un Incroyable Talent 29 juin 2015

[Critique] Une équipe de rêve 09 juin 2015

[Critique] Selma 09 mars 2015

[Critique] American Sniper 17 février 2015

- Toute la categorie -