[Critique] Kill Your Darlings

kill your darlings 2014Dire qu’on attendait Kill Your Darlings était un euphémisme. Avec un casting réunissant acteurs confirmés et étoiles montantes de la nouvelle génération, tout était fait pour que ce film retraçant la naissance du mouvement de la Beat Generation marque les esprits. Seulement voilà, sorti en 2013 aux Etats-Unis précédé d’un buzz tiède, le film n’est toujours pas sorti en France, que ce soit au cinéma ou en DTV. Une nouvelle preuve que le système de distribution des films français n’est pas encore au point et que le chemin est encore long pour que l’accès des films à tous, par n’importe quel support légal, soit faisable. Heureusement pour le public parisien, le CEFF 2014 (Champs-Elysées Film Festival) a proposé une projection du film.

Se concentrant sur Allen Ginsberg et sa relation ambigüe avec Lucien Carr, « Kill Your Darlings », choisit donc de se focaliser sur l’intime plutôt que sur le mouvement que Carr et Ginsberg, avec l’association de Jack Kerouac, lancent en représailles de l’éducation poétique de leur université. Un choix décevant puisque la période en question est passionnante d’un point de vue historique et culturel. On pouvait alors se consoler en se disant que la relation entre Carr et Ginsberg allait être solide, mais ce n’est malheureusement pas le cas : à force de s’éparpiller et de ne pas savoir quel angle choisir pour raconter cette histoire d’amour impossible, le réalisateur échoue à transmettre une quelconque émotion malgré une mise en scène élégante qui tente de capter les sentiments de Ginsberg.

Ce n’est pas vraiment la faute du casting bien au contraire : si Daniel Radcliffe assure en Allen Ginsberg timoré, c’est surtout Dane Dehaan qui livre une excellente performance en Lucien Carr, personnage à la psychologie complexe. Il est bien plus intéressant à suivre que Ginsberg, et on regrette de ne pas avoir dès le départ pointé l’intrigue sur lui. Pour le reste, les seconds rôles font (bien) le minimum : que ce soit Ben Foster, Michael C. Hall, Jack Huston ou Elisabeth Olsen, tous font de leur mieux avec le peu d’épaisseur de leurs personnages.

kill your darlings 2014

Se voulant rebelle à l’image de ses héros, « Kill Your Darlings » reste bien trop sage et ne va jamais au bout de ses idées. Ce qui est un comble pour un film traitant d’un mouvement aussi anticonformiste. On retiendra surtout un casting investi de cet essai trop timide sur la Beat Generation.

Note :

Note-6-10

 

Kill Your Darlings
Réalisé par John Krokidas
Avec Daniel Radcliffe, Dane DeHaan, Michael C. Hall, Jack Huston, Ben Foster, Elizabeth Olsen, David Cross, Jennifer Jason Leigh,...

Date de sortie: prochainement

Genre: Biopic, Drame

Synopsis: En 1944, un meurtre commis par l'un de leurs amis rassemble les chefs de file de la Beat Generation, les poètes Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William S. Burroughs.

Articles en rapport avec Documentaire/Biopic

[Critique] Love & Mercy 08 juillet 2015

[Critique] Un Incroyable Talent 29 juin 2015

[Critique] Une équipe de rêve 09 juin 2015

[Critique] Selma 09 mars 2015

[Critique] American Sniper 17 février 2015

- Toute la categorie -