Nouvelles révélations sur les scènes coupées de TASM2

Après des résultats mitigés au box-office pour The Amazing Spider-Man 2 (« seulement » 700 millions de dollars amassés pour le moment alors que Sony visait le millard), et après le départ du scénariste Roberto Orci, voici que des éléments sur les scènes coupées du script d’origine nous parviennent via le site Badass Digest.

On a notamment plus d’informations sur le rôle de Mary-Jane. Censée être interprétée par Shailene Woodley, et finalement coupée au montage, celle-ci devait à l’origine avoir un rôle assez conséquent. Outre la scène prévue entre Spider-Man et le père de MJ (qui la maltraitait) dont on avait vu un concept-art il y a plusieurs mois, il y avait bel et bien une scène prévue entre elle et Gwen, un dialogue amical entre les deux filles devant le domicile de Peter. Une confirmation des photos de tournage, donc. Toujours avec Gwen, la mort de cette dernière a été modifiée puisqu’elle avait à l’origine le temps de dire à Peter de ne pas abandonner son costume avant de décéder.

Outre l’aspect sentimental totalement coupé, les scènes coupées prévoyaient également une apparition de la mère d’Electro. En parlant d’apparition, on peut signaler que J.J Jameson, patron du Daily Bugle, devait être présent physiquement dans ce deuxième opus et son aversion pour Spidey aurait dû être montrée. Sa présence dans le troisième épisode semble inévitable. De même, on aurait dû avoir droit au retour du docteur Ratha, qui a donc finalement échappé aux griffes du Lézard à la fin du premier The Amazing Spider-Man.

Un changement qui aurait pu contribuer à la relation entre Harry et Peter : il était prévu que Peter accepte de donner son sang à Harry, au lieu de lui refuser cela, participant à la mort de leur amitié. Un regret pour ma part, sachant que l’attitude de Peter dans le film n’est pas toujours digne de celle qu’il a dans les comics… Nonobstant cela, on apprend aussi que l’armure d’Harry Osborn a été crée à la base pour Norman Osborn.

Enfin, l’un des plus gros changements implique le retour d’un présumé mort : Richard Parker, qui devait revenir à la fin du film pour convaincre Peter de reprendre son combat tout en lui disant qu’il le surveillait depuis plusieurs années. Et de conclure le film sur la phrase que l’on attend depuis deux films : « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités »… De quoi nous laisser perplexes.

Beaucoup de modifications donc, qui auraient pu affecter de manière positive le résultat final. Car si The Amazing Spider-Man 2 n’est pas un désastre total, il a terriblement souffert d’un scénario trop éparpillé qui s’appuie trop sur les éléments à teaser pour l’avenir de la saga au lieu de se concentrer sur la propre histoire du film en cours. Le départ de Roberto Orci, qui s’envole vers Star Trek 3, signifie certes que la saga est dans une mauvaise passe, mais on est en droit d’être satisfait qu’un scénariste qui n’a pas réussi à créer un univers solide passe la main pour, peut-être, qu’un scénariste plus compétent la reprenne. Menacé d’être repoussé à 2017, et voyant le potentiel de ses spin-offs compromis, l’avenir de la saga The Amazing Spider-Man vit des heures bien sombres…