Du changement chez Ghibli

Depuis quelques mois, une rumeur courait sur le Studio Ghibli, elle fut confirmée et devenue officielle cette nuit : Le studio Ghibli arrête la production de films d'animation.

Tout de suite pour clarifier les choses, le Studio Ghibli ne ferme pas ses portes loin de là, il va juste se consacrer plus sur des projets comme la série ou ses produits dérivés.

C'est le co-fondateur de Ghibli, Toshio Suzuki, qui a annoncé que le légendaire studio d'animation japonais stoppait son activité longs-métrages. Après 30 ans d'existence, le studio ne met pas fin à sa vie : une petite équipe se consacrera de gérer l'héritage des films d'Hayao Miyazaki, et la section Momonoma du studio, entièrement composée d'artistes freelance et dédiée aux publicités et aux clips, reste toujours active. N'oublions pas non plus le Musée du Studio.

Mais après trente ans passés à produire des chefs-d'oeuvre, du Château dans le ciel à Mon voisin Totoro, Princesse Mononoké, Le Tombeau des lucioles en passant par Le Voyage de Chihiro qui reste le plus grand succès cinéma de tous les temps au Japon, la fin de Ghibli est un moment important de l'histoire du cinéma au Japon. Le studio était menacé par les coûts de production élevés de ses films, encore réalisés intégralement sur le sol japonais. Si Le Vent se lève a été un gros succès au Japon (le plus gros carton cinéma de 2013), Le Conte de la princesse Kaguya d'Isao Takahata a coûté cher et a été un échec coûteux en salles.

Une page se tourne dans le monde de l'animation avec le retrait de Ghibli qui nous aura magnifiquement émerveillé à chacune de ses sorties.