20e Etrange Festival : Seconde récap

Depuis le 4 septembre dernier a lieu au Forum des Images la vingtième édition de l’Etrange Festival, consacré au cinéma de genre mais pas seulement. Voici la suite et fin de notre périple avec du documentaire, du western, du culte et le grand gagnant de cette édition.

THE DARK VALLEY de ANDREAS PROCHASKA - 2014 - Autriche, Allemagne - Western - COMPETITION INTERTIONALE

Un western allemand multi-récompensé outré-Rhin et emmené par l’un des acteurs les plus discrets et talentueux de sa génération : oui, The Dark Valley intriguait fortement. Et le résultat, sans être exempt de défauts, est plutôt sympathique. On assiste à une histoire classique de vengeance dans une vallée enneigée soumise à la loi d’une fratrie machiavélique, mise en scène avec sobriété mais qui possède une atmosphère soignée et des décors à couper le souffle. Le casting, emmené par Sam Riley, est impeccable, et malgré quelques longueurs ainsi que des choix musicaux étonnants (à défaut de dire autre chose), on se laisse prendre au jeu de ce petit jeu de massacre sanglant mais plaisant. En espérant une prochaine sortie en France.

THE GO-GO BOYS de HILLA MEDALLA - 2014 - Etats-Unis - Documentaire - DOCUMENTAIRES INEDITS

A l’origine de The Go-Go Boys, il y a la volonté de faire obstacle à l’autre documentaire consacré à la Cannon, « Electric Boogaloo », dont on avait parlé dans notre premier bilan. Sauf que si la démarche peut sembler amusante, le résultat est à la fois émouvant, drôle, mais dénué de ce ton qui faisait d’Electric Boogaloo une pépite documentaire. Ce n’est pas la faute des intervenants (l’apparition de Jean-Claude Van Damme est excellente), ni de celle des deux dirigeants de la Cannon, mais son ton un peu consensuel et évitant de parler de ce qui fâche fait qu’on reste sur sa faim. Cependant, il reste un témoignage précieux de cette époque à jamais révolue, d’autant plus après la mort de Menahem Golan cet été.

GUMMO de HARMONY KORINE - 1997 - États-Unis - Drame - 20 ANS, 20 FILMS

L’Etrange Festival a fêté ses 20 ans en re-projetant certains des films les plus emblématiques de sa programmation. Gummo, premier film d’Harmony Korine (Spring Breakers), y avait été présenté en 1997 et l’on comprend pourquoi il a laissé les programmateurs bouche bée. Korine a 23 ans lorsqu’il réalise cet OVNI suivant la vie d’une bande de jeunes issus d’un coin paumé dévasté par un ouragan, et sa maîtrise de ses thèmes, la justesse des acteurs et sa dureté sont remarquables. Ca tourne parfois en rond et ça semble vouloir parfois se complaire dans le trash, mais quand on compare Gummo à Spring Breakers, on ne peut s’empêcher de se dire que Korine racontait beaucoup mieux l’ennui en 1997 qu’en 2013.

THE VOICES de MARJANE SATRAPI - 2014 - États-Unis, Allemagne - Comédie - COMPETITION INTERTIONALE

On a fini l’Etrange Festival avec le film qui l’a ouvert : The Voices de Marjane Satrapi, curieuse comédie noire qui a raflé le prix Nouveau Genre ainsi que le prix du public. Que dire si ce n’est que ces récompenses sont largement méritées au vu du résultat final. Mélange entre un thriller, une comédie romantique et un film d’horreur, le film passe d’un ton à l’autre avec une aisance remarquable. La meilleure surprise étant la performance de Ryan Reynolds, touchant en loser qui devient tueur malgré lui, et ses échanges savoureux avec ses animaux (dont il fait la voix !) participant encore plus à la surprise. En face de lui, on retrouve Gemma Arterton, Anna Kendrick et Jacki Weaver, dépassées par la situation. Ce n’est pas parfait et le film souffre d’un ventre mou, mais il y a tellement de cœur, et tellement de tendresse, qu’on en ressort avec le sourire aux lèvres alors que c’est inhabituel pour un film de cet acabit. Il sort en 2015 en France, et on espère qu’il y remportera un franc succès.

20e édition de l'Etrange Festival

4 au 14 septembre 2014 au Forum des Images

Plus d'infos sur l'Etrange Festival via ce lien : http://www.etrangefestival.com/2014/fr/