Le Bal des Vampires, une comédie musical mordante

Après l'adaptation de La Belle et la Bête de Disney, place au Bal des Vampires de Roman Polanski pour Stage Entertainment et la belle salle du Mogador. Pour cette nouvelle comédie musicale, Roman Polanski a supervisé de A à Z pour retranscrire au maximum son film. Un très bon plus qui plus est que je n'avais pas vu le film avant le spectacle donc j'ai découvert l'univers mais aussi l'histoire du Bal des Vampires.

On est en Transylvanie, pays connu pour être l'antre des vampires, mais pour le moment personne n'a pu le prouver et c'est ce que cherche à faire le professeur Abronsius pour avoir la gloire et le respect de ses compères. Après un arrêt dans une auberge près d'un mystérieux chateau, son assistant Alfred va tomber amoureux de la jeune fille du propriétaire de l'auberge mais elle est aussi convoité par Le Comte Von Krolock, le vampire. Par la suite, les péripéties vont amener les deux héros vers une drôle d'aventure.

On voit rapidement que le budget du Bal des Vampires est plus conséquent que celui de La Belle et la Bête rien que par son décor magnifique, le premier acte donne lieu à une auberge à 2 étage et qui tourne permettant ainsi des chants pendant le changement de décor. La malice est très présente dans le premier acte, la découverte des différents personnages permet aussi de voir le talent, une nouvelle fois, des chanteurs. L'histoire se prête assez bien à une comédie musicale avec d'ailleurs un beau passage dès le départ avec les chants à plusieurs. 

Mais le gros problème est que l'accoustique est meilleure pour la musique que les chants à Mogador, parfois il était difficile de décerner les paroles et de bien comprendre, c'est dans ces moments-là qu'on voit que les chanteurs que sont Le Comte et Le Professeur sont meilleurs puis leurs personnages aussi, le professeur est très marrant.

Le second acte est encore meilleur par ses décors, les prouesses des vampires, les costumes et la musique qui éblouissent ce bal. Une mise en scène minutieuse qui prend toute sa force avec des incroyables détails qui nous envahissent pour nous conter cette histoire assez spéciale. Malheureusement, ce spectacle est aussi trop long avec ses 2h45, certains passages sont de trop, l'ennui pointe légèrement le beau de son nez lors de la fin du premier acte. L'amour c'est beau mais il a aussi besoin de rythme.

Malgré tout Le Bal des Vampires fut un beau spectacle mais m'a encore plus étonné sur le monde des comédies musicales et ses prouesses.