[Critique Série] A to Z

a to z saison 1Andrew est un grand romantique travaillant pour un site de rencontres. Zelda est une avocate qui ne croit plus en l’amour. Rien ne semblait les destiner à vivre une relation, et pourtant, c’est ce qui finira par se produire, pendant huit mois. C’est le point de départ de A to Z, une sitcom lancée par NBC en octobre dernier et produite par l’actrice Rashida Jones, vue dans « Parks and Recreation » ou « The Social Network ».

La particularité d’A to Z repose sur sa narration : la première saison de la série devait comporter 26 épisodes, chacun portant le nom d’une lettre de l’alphabet et se rapprochant un peu plus de la date fatidique de leur séparation. De A à Z, on assiste donc à leur rencontre, à leur relation, à leurs disputes également, et pour finir, à leur fin. Un programme ambitieux, raconté par la voix-off de Katey Segal. Malheureusement, cela n’aura pas suffi puisque la série a été arrêtée au bout de 13 épisodes : l’épisode « Meant to Be » est donc le dernier.

C’est dommage, mais compréhensible. Car A to Z, par manque de confiance peut-être, préfère tout miser sur le couple d’amis d’Andrew et Zelda dès le deuxième épisode. D’où l’impression gênante d’assister à une série où le couple-phare est poliment relégué à jouer les utilités pendant que deux personnages balourds et mal écrits envahissent les intrigues plus que de raison. Quant aux employés de la boîte d’Andrew, idem. Ils sont relayés à avoir leurs histoires en étant totalement déconnectés des autres personnages. Dommage, car à l’inverse du couple d’amis, leur humour décalé arrivait à faire sourire.

On a donc le sentiment d’assister à un gros gâchis. Surtout que l’épisode pilote arrivait très bien à nous présenter Andrew et Zelda, et à nous faire croire à leur alchimie. Cristin Milioti (« How I Met Your Mother ») et Ben Feldman (« Mad Men », « The Mindy Project ») sont très attachants et ont une réelle alchimie. Si la série faisait parfois preuves de clichés et était à la limite de la niaiserie, le tout restait suffisamment mignon pour que l’on apprenne vite à aimer ce couple en dépit de leurs mentalités différentes.

C’est donc sans grand étonnement qu’il a fallu quitter Andrew et Zelda, même si le dernier épisode leur offre une conclusion plus qu’honorable. La tentative d’une telle comédie romantique était alléchante, mais on était en face d’une série qui n’assume pas d’avoir deux personnages principaux pas assez solides pour tenir toute une saison sur leurs épaules. Pour nous spectateurs, la romance de ces deux-là s’est donc achevée au bout de treize semaines. Sans trop de regrets.

a to z saison 1

Une sitcom prometteuse mais qui s'est perdue en chemin.

 

Note:

Note-6-10

A to Z
Créée par Ben Queen en 2014
Avec Ben Feldman, Cristin Milioti, Katey Segal, Henry Zebrowski et Lenora Crichlow

Genre: Romance, Comédie
Saisons: 1, annulée
Diffusion: NBC

Synopsis: Zelda, une avocate à l’esprit rebelle élevée par une mère hippie, décide de se rendre dans les locaux d’un site de rencontres internet lorsqu’un bug informatique lui retourne une incompatibilité. C’est ainsi qu’elle rencontre Andrew, un employé qui rêve de trouver la fille de ses rêves, et en dépit de leurs différences, l’étincelle prend. Alors que Zelda pense que ce rapprochement est le fruit du hasard, lui est persuadé qu'il s'agit de l'oeuvre du destin. Il est convaincu qu'elle est la fille dans la robe argentée qu'il a aperçu plusieurs années auparavant.