[Critique Série] Marvel's Daredevil Saison 1

daredevil saison 1Lorsque les droits de Daredevil sont revenus à Marvel Studios il y a quelques années, tout le monde espérait que l'Homme sans peur se retrouve avec une adaptation fidèle, tant le travail précédent est peu apprécié. Le film Daredevil, avec Ben Affleck, était conspué par beaucoup, malgré ses quelques qualités, et Marvel Studios a cherché à effacer ce souvenir avec une série de 13 épisodes, diffusés sur Netflix. Maintenant que tous les épisodes sont disponibles, que penser de cette série et de cette première saison?

Et bien, elle est inégale sur bien des points, qui font de cette première expérience Netflix une déception suite à un résultat mitigé.

Le premier point négatif, c'est certainement sa diffusion, ou plutôt sa forme de diffusion. En proposant les 13 épisodes d'une seule traite, le binge-watching (regarder tous les épisodes à la suite) était inévitable, là où une diffusion hebdomadaire permet de patienter et de mieux apprécier chaque épisode. Un choix que Netflix a d'ailleurs proposé pour Better Call Saul. En regardant le tout de manière quasi-consécutive, les défauts apparaissent de façon de plus en plus évidente et grossière.

La première, c'est son rythme. Si les premiers épisodes sont assez lents, c'est pour mieux se familiariser avec l'environnement et l'ensemble des personnages qui vont interagir. Cela permet même de mettre en valeur les moments plus dynamiques. Mais en proposant une enquête qui stagne et une absence de révélation le tout chapeauté par une guerre de pouvoir qui rappelle Gotham avec son manque d'intérêt marquant, la série finit par lasser plus qu'elle ne divertit : les événements ne vont pas assez vite, et la fin est plus que laborieuse, qui nous pousse à nous dire "tout ca pour ca?"

Ce qui amène au second point négatif de la série : il y a trop d'épisodes. En étalant l'histoire sur treize épisodes d'une heure, on sent que l'intrigue est étirée, allongée le plus possible pour pouvoir tenir autant de temps. Il y a fort à parier qu'avec deux ou trois épisodes de moins, la série aurait gagné en dynamisme et en intérêt.

Cependant, au delà de ce souci de diffusion, la série garde plusieurs cartes-maîtresses dans sa main. Tout d'abord, c'est son casting. Il n'y a pas à négocier : Marvel Studios sait parfaitement choisir ses acteurs pour interpréter ses personnages. Car si le choix de Charlie Cox n'est pas décevant, c'est celui de D'Onofrio qui est particulièrement marquant, en proposant une Némésis emblématique, plein de subtilité et d'agressivité à la fois. Le reste du casting colle bien à leur rôle et le traitement de l'ensemble des protagonistes a de quoi satisfaire l'ensemble des fans du support original, notamment en ce qui concerne le personnage de Ben Urich. De nombreux easter-eggs se cachent tout le long de la série, avec tantôt des références peu subtiles (comme Elektra), d'autres beaucoup moins accessibles (comme Bullseye).

Les scènes de baston sont bluffantes. Au delà de la séquence finale de l'épisode deux, toutes les scènes sont maîtrisées, très bien chorégraphiées et bien réalisées, nous faisant sentir que les séries CW (Arrow et Flash) ont énormément de lacunes à ce niveau-là.

Malheureusement, la réalisation est plus qu'inégale. Car si ses scènes de baston sont toujours nickels, on ne peut pas en dire autant du reste de l'épisode. Caméra tremblotante, montage parfois pas réussi... Autant de défaut qui finissent par réellement nuire à la série et à manquer de faire mouche à tous les niveaux.

daredevil saison 1

Malgré de très bons aspects, Daredevil déçoit par son intrigue trop simple et étalée sur trop d'épisodes.

Note :

Note-6-10

 

Marvel's Daredevil
Créée par Drew Goddard en 2015
Avec Charlie Cox, Deborah Ann Woll, Elden Henson, Vincent D'Onofrio, Rosario Dawson, Vondie Curtis-Hall, Bob Gunton, Ayelet Zurer, Toby Leonard Moore,...

Genre: Fantastique, Drame, Action
Saisons: 1, en production
Diffusion: Netflix

Synopsis:Aveugle depuis l’enfance, mais doté de sens incroyablement développés, Matt combat l’injustice le jour en tant qu’avocat et la nuit en surveillant les rue de Hell’s Kitchen, à New York, dans le costume du super-héros Daredevil.
Adaptation du comic book Marvel homonyme.