[Critique Série] Sherlock Saison 3

sherlock saison 3 Il aura fallu attendre presque 2 ans pour que Sherlock soit de retour, vu le cliffhanger de la saison 2, on peut dire qu'on a été sacrément patient. Steven Moffat et Mark Gatiss l'ont clairement compris et nous servent une saison 3 excellente.

L'idée judicieuse est de laisser passer aussi deux ans entre la saison 2 et la saison 3, Watson a évolué dans sa vie et a trouvé une compagne, une certaine Mary Morstan qui va avoir son importance dans cette nouvelle saison. Sherlock quant à lui n'a pas vraiment changé, il est toujours aussi agaçant, légèrement sociopathe, on adore ce personnage à la folie. 

Le tandem se reforme pour trois nouvelles aventures avec de bons rires, de bonnes enquêtes et un cheminement entre ces trois épisodes. Les scénaristes l'ont joués vraiment malin. On est pas déçu. Le premier épisode repose les bases mais manque de charisme, là où le second est fantastique par son histoire, ces divers péripéties et son humour et le troisième reste fidèle à la série avec son rebondissement digne des plus grands.

Cette troisième saison confirme encore plus que les britanniques ont du talent au niveau des séries, on est pris par les personnages toujours aussi attachants, Freeman et Cumberbatch toujours aussi excellent dans ce duo, puis l'ajout de Mary est parfaitement mis en place tout comme placer Mycroft en meilleure place est aussi très enrichissant. A la fin on profite tout simplement des intrigues que Sherlock s'amuse à pondre avec cette saison 3 excellente en tout points qui promet une saison 4 des plus alléchantes.

sherlock saison 3

Une saison 3 totalement réussie par ses intrigues multiples et liées ainsi que l'insertion parfaite du personnage de Mary Morstan.

 

Note:

Note-9-10

Sherlock
Créée par Steven Moffat et Mark Gatiss en 2010
Avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Amanda Abbington,...

Genre: Policier, Aventure, Drame
Saisons: 3, en production

Synopsis: Les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours, le docteur Watson, sont transposées au XXIème siècle...