[Critique Série] Scorpion Saison 1

scorpion saison 1Et si on mélangeait The Big Bang Theory et une série policière, ça donnerait quoi : Scorpion. Pitch assez simple au départ où des génies aident le gouvernement à résoudre des problèmes délicats. Petite surprise sympathique de la saison 2014-2015.

Dès le départ, on part sur un pilote assez fou, où un homme suffisant qui a un QI de 197 ! (Chapeau Monsieur) tente de sauver un avion avec une technique improbable. Bien entendu ça marche (Hollywood Baby)...

Mais bizarrement derrière de multiples banalités des séries américaines et des différents épisodes qui réussissent à chaque fois à battre l'impossible. Scorpion est sans conteste un série Pop-Corn, légèrement cérébral certes mais qui compense beaucoup par ses personnages attachants et leurs relations.

Et surtout par divers épisodes qui ont un ton différent, chacune des missions sort d'un thème assez différent et permet de mettre une nouveauté, ce n'est pas aussi répétitif que les séries policières habituelles. La bande de "geek" est marrante, familiale et touchante. L'évolution des personnages un peu perdu dans leurs mondes au début pour en faire des personnages plus mature est intéressante surtout Walter O'Brien.

Scorpion est une série assez simpliste qui fait son travail, en prenant le mode "policier" habituel des networks américain, mais en le changeant légèrement pour apporter une fraîcheur bienvenue.

scorpion saison 1

Petite surprise bienvenue dans le network américain, Scorpion marche par ses improbabilités et sa famille attendrissante.

Note :

Note-7-10

 

Scorpion
Créée par Nick Santora en 2014
Avec Elyes Gabel, Robert Patrick, Katharine McPhee, Eddie Kaye Thomas, Jadyn Wong et Ari Stidham

Genre: Policier, Drame, Action
Saisons: 2, en production
Diffusion: CBS, M6

Synopsis: Walter O'Brien, surnommé "Scorpion", un homme possédant le 4ème Q.I. le plus élevé du monde, a recruté quelques-uns des plus grands génies de la planète pour fonder une société chargée de résoudre des crises urgentes et d'ampleur considérable, de celles que même la CIA ne parvient pas à régler seule. Inadaptés socialement, ils apprennent ensemble à vivre en communauté, à dépasser leurs peurs, leurs phobies et à vaincre leur solitude...
Inspiré de la vie et des affaires menées par le véritable Walter O'Brien.